Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Suite au dernier évent, il y a quelques changements
n'hésitez pas à aller voir la chronologie et le contexte !
Si t'aimes le suspens, les surprises et que tu veux un RP en plus,
viens t'inscrire à la loterie RP, nous avons besoin de participants pour lancer les jeux ! ♥
N'hésitez pas à privilégier les groupes autres que Renegade,
ces derniers sont en surnombre par rapport au autres !

Don't stop, tomorrow's another day. || Alaska
Voir le profil de l'utilisateur Claire Landry
Do I Wanna Know ?

avatar

Âge : 16 ans
Genre : Féminin
Occupation : Lycéenne à Riverdale High
Quartier : Southside

Date d'inscription : 29/07/2018
Messages : 149
Points : 537
Avatar : Luca Hollestelle
Multicomptes : Midge
Crédits : praimfaya

#Sam 25 Aoû - 23:03Message

Don't stop, tomorrow's another day.
Alaska & Claire

« Isn't it nice to think that tomorrow is a new day with no mistakes in it yet? »
Quelle journée… J’aurai passé ma matinée à éternuer et à greloter dans mes vêtements trempés qui ne parviennent pas à sécher, mais aussi à me faire remonter les bretelles par mes professeurs. Comme si c’était de ma faute si mes vêtements étaient mouillés, ils avaient qu’à venir me chercher en voiture chez moi, ça ne serait pas arrivé. Je n’ai même pas de vêtements de rechange ici, on ne m’a toujours pas donné de tenue de sport aux couleurs du lycée donc je vais devoir me traîner ces vêtements mouillés toute la journée. Je crois que le pire, ce sont les chaussettes qui vont finir par pourrir dans mes chaussures… Une horreur ! Et ces baskets un peu trop vieilles qui font ‘pouic pouic’ à chaque pas que je fais, la honte.

C’est enfin l’heure de la pause, je vais pouvoir aller me mettre dans un coin et arrêter d’attirer l’attention sur moi. On dirait qu’ils n’ont jamais vu quelqu’un de trempé jusqu’aux os dans cette ville. Ils vont devoir s’y habituer, s’il continue de pleuvoir et que le bus décide de me passer sous le nez tous les jours. Je n’aurai pas toujours la chance d’être emmenée par mon voisin le Serpent. Je fouille dans mon sac à la recherche d’une occupation pour passer le temps durant la pause et je tombe sur un comics, le dernier raconter les aventures de Spiderman. Je le sors, persuadée de le trouver entièrement trempé et surtout ne me rappelant pas l’avoir acheté.

« Oh non… J’espère que je ne l’ai pas volé celui-là… »

Je hausse les épaules, après tout, je comptais me le procurer. Je l’ouvre à la première page, concentrée sur le contenu du bouquin, je ne me rends même pas compte que je fonce dans quelqu’un. Quelqu’un de très grand qui plus est et qui me dévisage. Je le regarde brièvement et je continue mon chemin, je n’ai pas le temps pour les longues excuses. Autre problème, je suis incapable de lire les dialogues sans mes lunettes mais je ne veux surtout pas les sortir de mon sac. Ce serait trop cliché et jusqu’à présent, j’ai réussi à ne pas montrer aux autres mes problèmes de vue. J’ai finalement reçu mes lentilles récemment, mais par manque d’habitude, j’ai complètement oublié de les prendre avant de partir, tout comme mon parapluie et ma parka. Je suis vraiment tête en l’air, à croire qu’aujourd’hui n’est pas mon jour.

Continuant à parcourir les pages de mon bouquin – ou plutôt celui que j’ai obtenu malgré moi – j’arpente les couloirs du lycée par la même occasion, sans vraiment savoir où je me rends. C’est alors qu’au détour d’un couloir, je me stoppe et relève la tête. L’intuition probablement. C’est à ce moment-là que j’aperçois une personne qui m’est familière, cette autre lycéenne qui a été adorable à mon arrivée, une des rares personnes qui m’a fait visiter et qui m’a fait me sentir en confiance, en dehors de mon cousin, évidemment. Je me dis alors qu’elle pourrait m’aider à trouver des vêtements secs quelque part, elle connaît mieux le lycée que moi. Je range mon comics dans mon sac et me dirige vers elle. Je lui tapote sur l’épaule pour attirer son attention.

« Hey ! Alaska ! Je peux te demander un service ? »

Un peu direct, je le sais, mais il faut croire que la pluie et le froid ont touché mon cerveau, je n’ai plus le courage de réfléchir et de trouver les mots corrects pour ce genre de situation. Ce n’est pas comme si Alaska était ma grande amie de toujours, mais là, elle semble la mieux placée pour me rendre ce tout petit service. Je l’espère, en tout cas…
(c) DΛNDELION
Voir le profil de l'utilisateur Alaska Bahnsen
Modo ❆ shaft of sunlight

avatar

Âge : 17 ❆ de belles années à venir, elles ne pourront être pire en tout cas
Genre : Féminin
Occupation : Lycéenne
Quartier : Northside

Date d'inscription : 18/08/2018
Messages : 174
Points : 215
Avatar : Kseniya
Multicomptes : Love game gold member ; Aura ❆ Sunshine Gal ; Nevaeh
Crédits : signa ❆ crackintime. ☽



#Dim 26 Aoû - 20:36Message
Don't stop, tomorrow's another day
feat. Claire

Une matinée de cours plutôt normale, rien à signaler en tout cas. J'ai pas vu beaucoup de tête connues depuis ce matin. Mes amies finissent par me demander de les rejoindre au derrière l'établissement, je leurs fais un petit signe de main significatif pour dire que c'est ok. Ce petit signe qui a un des meilleurs places dans mes emojis utilisés récemment. Je devais malheureusement retourner à mon casier, j'ai oublié de récupérer un bouquin pour le cours d'après. C'est une situation finalement habituelle dans ces couloirs, on vient récupérer nos livres, ou demander des cours à quelqu'un d'autre. On croise parfois son « voisin de casier ». Mes voisins de casiers sont deux garçons. Un qui passe toujours en coup de vent, j'imagine, je ne l'ai jamais aperçu, et un avec qui j'ai parfois certains échanges, on ne s'est jamais vu en dehors du lycée, mais on se parle souvent. On ne traîne pas non plus ensemble. On est juste « voisins de casier ». J'arrive devant cette petite porte métallique qui donne accès à ma petite vie, puis je l'ouvre tranquillement. Personne à gauche. Personne à droite. Ouvrir ce casier signifie atterrir dans mon petit monde. Il est précieusement décorée, des photos et des mots couvrent la porte. C'est commun à d'autres personne, bien sûr, mais pourtant si unique pour chacune. Je tente de récupérer le livre dont j'avais besoin, avec un peu de mal vu qu'il est bien entendu en dessous de toutes mes affaires, puis je finis par être interrompue dans ma quête du manuel d'histoire. Je me retourne aussitôt, presque en sursautant, faisant tomber quelques livres devant mon casier, puis je me vêts alors d'un immense sourire. Claire. Je me souviens de cette fille. Je l'avais aperçue à la rentrée, j'essaie souvent de mettre les gens à l'aise, d'être là pour eux, et j'avais donc entrepris de lui faire visiter. Je me baisse légèrement pour ramasser ce que j'ai fais tomber, le tout en répondant à la demoiselle.

« Salut ! Dis-moi..? Qu'est-ce que je peux faire p.. »

Je m'interromps une fois que je regarde à nouveau Claire, mes livres rangés sauf celui d'histoire que j'ai enfin dans la main. Elle est trempée. Je ferme aussitôt mon casier, glisse mon manuel dans mon sac, puis je pose une main sur son épaule recouverte d'un tissu encore mouillé.

« Tu n'as pas d'affaire de rechange ici ? C'est ça ? Je prévois toujours tout, viens, on va aller aux vestiaires. »

Je ne fais pas spécialement attention à l'heure, bien que ce soit une courte pause, je ne peux définitivement pas laisser Claire dans cet état. Ainsi je la laisse me suivre jusqu'aux vestiaires, tout en poursuivant mes paroles. Toujours avec le sourire en accompagnement.

« Je ne t'avais pas prévenue.. En te montrant le lycée ? J'aurai dut. On est jamais à l'abri de quoi que ce soit ici, je veux dire, en plus de la pluie qui peut tomber d'un coup, il y a souvent des batailles en tout genre, d'eau.. De nourriture.. C'est après avoir été recouverte de crème dessert une fois que j'ai commencé à prendre des vêtements de rechange en plus des tenues de sport.. Après.. Ca peut ne pas te plaire.. Je ne sais plus ce que j'ai pris. »
made by black arrow


(c)crackintime
you have so much
but are always hungry for more
stop looking up at everything you don't have
and look around at everything you do
where the satisfaction lives
http://godhatesus.forumactif.com/t371-alaska-and-one-day-light-came-to-me#4920http://godhatesus.forumactif.com/t374-alaska-midnight-sun
Voir le profil de l'utilisateur Claire Landry
Do I Wanna Know ?

avatar

Âge : 16 ans
Genre : Féminin
Occupation : Lycéenne à Riverdale High
Quartier : Southside

Date d'inscription : 29/07/2018
Messages : 149
Points : 537
Avatar : Luca Hollestelle
Multicomptes : Midge
Crédits : praimfaya

#Mar 28 Aoû - 12:01Message

Don't stop, tomorrow's another day.
Alaska & Claire

« Isn't it nice to think that tomorrow is a new day with no mistakes in it yet? »
Je ne voyais pas d’autres solutions que de demander de l’aide à Alaska. C’est elle qui m’avait fait visiter les lieux et qui m’avait donné des conseils qui – pour la plupart – m’étaient malheureusement sortis de l’esprit tant j’étais concentrée sur la sortie d’un jeu vidéo le soir même. Je m’en voulais parce qu’elle avait été vraiment cool avec moi, ce n’était pas comme si elle m’avait fait visiter juste parce qu’on l’avait obligée à le faire, ça, je l’avais senti quand même. J’espérais ne pas la déranger en venant la voir, elle semblait occupée à ranger des bouquins dans son casier. Lorsqu’elle demanda ce qu’elle pouvait faire pour m’aider, elle se coupa elle-même dans sa phrase et ce, au moment même où elle posa les yeux sur moi.

Je n’ai pas eu le temps de dire un seul mot, il faut dire que l’état dans lequel je me suis présentée à elle en disait long sur mes intentions. Elle disait toujours tout prévoir et me fit la suivre jusqu’aux vestiaires.

« Merci, c’est gentil. »

Je me sens vraiment bête. Autant, toute la matinée, je ne m’étais pas soucié de ce que les autres pensaient de mon état, mais là, j’avais l’impression de l’avoir trahie, et surtout, on allait probablement piocher dans ses affaires, ce qui veut dire que si elle a besoin d’un change, elle ne pourra pas en bénéficier. C’est aux mots qu’elle prononça ensuite que je me suis vraiment sentie coupable. Bien sûr qu’elle m’avait prévenue, évidemment que je savais qu’il fallait des vêtements de rechange au cas où. Elle expliqua qu’ici on n’était à l’abri de rien et je voulais bien la croire. J’avais l’habitude dans mon ancien lycée de me retrouver tâchée pour une raison ou pour une autre.

« Non mais… Si, tu m’en as parlé quand tu m’as fait visiter, mais… Ça fait plusieurs jours que je me dis que je dois les ramener et j’oublie à chaque fois… Ce matin j’étais très en retard et j’ai loupé le bus, c’est pour ça que je suis trempée comme ça. »

Elle dit alors que les vêtements n’allaient peut-être pas me plaire mais honnêtement, je n’étais pas vraiment à ça près.

« Comme tu as pu le constater, je ne suis pas vraiment une fashion victim, je ne pense pas qu’on puisse faire pire que t-shirt et jean trempé… »

Enfin je crois et j’espère. A part peut-être la tenue de mascotte des équipes sportives du lycée, je ne vois pas trop comment on pourrait faire pire que ce je porte actuellement.

« C’est sympa de m’aider en tout cas… Les profs m’ont remonté les bretelles toute la matinée, comme si c’était de ma faute s’il pleuvait. »

Je commence alors à enlever mon sac et ma veste, pour pouvoir me changer. Je commence à relever mon t-shirt et, je m’arrête d’un coup. Je ne suis pas seule ici et je ne suis pas vraiment le genre de fille décomplexée. Je suis plate, je suis difforme, je suis toute blanche comme un fantôme et recouverte de taches de rousseur. Je me mets donc à tourner le dos à Alaska, lui épargnant ainsi un spectacle gênant et j’enlève donc mon t-shirt.

« Ne regarde pas, hein… »

(c) DΛNDELION
Voir le profil de l'utilisateur Alaska Bahnsen
Modo ❆ shaft of sunlight

avatar

Âge : 17 ❆ de belles années à venir, elles ne pourront être pire en tout cas
Genre : Féminin
Occupation : Lycéenne
Quartier : Northside

Date d'inscription : 18/08/2018
Messages : 174
Points : 215
Avatar : Kseniya
Multicomptes : Love game gold member ; Aura ❆ Sunshine Gal ; Nevaeh
Crédits : signa ❆ crackintime. ☽



#Mer 29 Aoû - 2:13Message
Don't stop, tomorrow's another day
feat. Claire

Elle a l'air de se sentir coupable. On finit par arriver aux vestiaires, et elle m'explique qu'elle a simplement la tête ailleurs. Je la comprends bien, ce n'est que lorsqu'on fait d'une action une habitude que l'on finit par y penser automatiquement. C'est simple. J'avais simplement mis une croix sur le fait de devoir porter une tenue de sport si jamais quelque chose arrivait, j'avais peut-être l'avantage d'avoir une tenue de rechange, une tenue de sport et ma tenue des Vixens.. Cependant, je préfère largement avoir un vrai choix de secours. Je récupère la tenue de secours en question, composée d'une robe, pas totalement crédule pour une fille qui n'aime pas spécialement les choses un peu trop... Mh, comment dire. Elle est jolie, elle l'est forcément à mes yeux, mais elle ne passe pas spécialement partout. Je récupère donc la robe pour la lui passer, souriant doucement au passage. Elle est pas trop courte, pas trop longue, d'une couleur rouge bordeaux, comparable à la robe d'un vin, en velours. Ce n'est pas une robe extravagante pour autant, c'est le jeu de matière qui en fait sa particularité. Ne sachant pas si elle serait à l'aise avec cette simple robe, je sors tout de même le reste, une paire de collants, évidemment, ainsi qu'une veste noire.

« Je ne sais pas si ça va te plaire.. C'est soit ça.. Soit des vêtements mouillés, soit.. Mes tenues de sport. »

Je me tourne vers elle alors qu'elle commence à retirer son haut pour pouvoir, bien entendu, enfiler par la suite les vêtements de change, et je me retourne aussitôt, toute aussi gênée par la situation.

« Je.. Oui.. Bien sûr. Pardon. »

Je n'ai pas souvenir avoir été spécialement gênée lorsque je me changeais avec les Vixens ou bien même d'autres filles lorsqu'on avait simplement cours de sport, mais peut-être bien parce que dans ces moments là je n'y fais pas attention, justement. Je n'ai pas envie de « causer de problèmes », comme on me l'avait déjà dit, au collège. Une fille m'avait prise pour cible tout simplement parce que je regarde les autres demoiselles d'un autre œil. Je finis par m'asseoir, sans pour autant porter mon regard sur Claire, pas tant qu'elle ne me dit pas que je le peux, en tout cas. Je suis assez respectueuse, et j'ai surtout pas envie d'avoir d'ennuis, parce qu'au lycée, même la personne la plus adorable peut finir par devenir cruelle si tu es ne serait-ce qu'un peu différente.

« Tu t'en sors ? » ais-je finalement sorti alors que j'entendais Claire se vêtir de cet attirail féminin en velours, qui sait, elle pourrait quand même avoir besoin d'aide, bien que ça ne devait pas être spécialement compliqué, je ne sais pas, je dois avouer que j'oublie un peu comment sont faits mes vêtements, bien qu'ils soient presque tous faits sur mesure. C'est sans doute là la particularité de ma garde robe, celle dont je voulais mettre en garde Claire, car je ne savais pas à quoi m'attendre avant que nous arrivions devant mon casier.
made by black arrow


(c)crackintime
you have so much
but are always hungry for more
stop looking up at everything you don't have
and look around at everything you do
where the satisfaction lives
http://godhatesus.forumactif.com/t371-alaska-and-one-day-light-came-to-me#4920http://godhatesus.forumactif.com/t374-alaska-midnight-sun
Voir le profil de l'utilisateur Claire Landry
Do I Wanna Know ?

avatar

Âge : 16 ans
Genre : Féminin
Occupation : Lycéenne à Riverdale High
Quartier : Southside

Date d'inscription : 29/07/2018
Messages : 149
Points : 537
Avatar : Luca Hollestelle
Multicomptes : Midge
Crédits : praimfaya

#Ven 31 Aoû - 12:05Message

Don't stop, tomorrow's another day.
Alaska & Claire

« Isn't it nice to think that tomorrow is a new day with no mistakes in it yet? »
Je n’ai pas l’habitude de porter des robes, je crois même n’en avoir jamais porté si ce n’est quand j’étais petite à Halloween, des robes de sorcières quoi. Ça ne me va pas et j’ai toujours l’impression de ressembler à une débile tellement ça fait bizarre sur moi. Pourtant, je ne peux pas faire la difficile aujourd’hui. Alaska a la gentillesse de me dépanner avec des vêtements secs donc je me retiens de grimacer lorsqu’elle me tend cette robe en velours. Heureusement qu’elle a une paire de collant à me prêter, je n’aurais pas du tout été à l’aise les jambes à l’air.

Je suis gênée de me changer en la présence d’Alaska. Dans mon ancien lycée, quand j’avais sport, je me débrouillais toujours pour m’enfermer dans un placard ou dans les toilettes pour me changer. Je ne veux pas qu’on me voit même à moitié nue. Je n’assume pas mon corps, c’est comme ça. Même à la maison, je crois que ma mère ne m’a jamais vue en sous-vêtement ou nue depuis que je suis toute petite. Je ne vous raconte même pas le cinéma à la plage, quand ma mère me dit d’enlever mon t-shirt pour que je prenne le soleil, mais je ne veux pas, je préfère me baigner en t-shirt de surf et en short de bain.

J’enlève mon pantalon, sinon la suite risque d’être un peu compliquée. Je m’assure que mon amie ne me regarde pas, ce n’est pas que je ne lui fais pas confiance mais encore une fois, je suis une angoissée de la nudité. J’enfile d’abord le collant, un cauchemar. Je ne sais pas comment on fait pour qu’il monte jusqu’en haut sans trop tirer, je ne voudrais pas y faire un trou, ce serait la cerise sur le gâteau. Vient alors la robe que j’enfile par le haut. La sensation est vraiment trop bizarre, j’ai l’habitude de mettre des t-shirts larges, mais des robes près du corps. Je tente d’attraper l’attache derrière pour fermer la robe mais impossible, mes bras sont visiblement trop courts.

« Je… J’arrive pas à attacher la robe derrière… Tu peux me filer un coup de main ? »

Je me retourne, les joues toutes rouges, j’en suis certaine étant donné la chaleur que je ressens à cet endroit. Elle doit trouver ça ridicule que j’en fasse toute une montagne, c’est une Vixen, elle doit se changer avec les autres filles du lycée tout le temps sans se poser de question. Si seulement je pouvais avoir cette confiance en moi, en mon corps… Mais ce n’est pas près d’arriver.

« Et pour le collant, je suis pas sûre de l’avoir bien mis, comment on fait pour qu’il arrive jusqu’en haut ? »

Juste une explication suffira pour le coup, je ne vais pas lui demander de m’habiller comme si j’étais sa fille, ce serait trop bizarre et encore plus gênant que ça ne l’est déjà – si c’est possible. Je n’ose même pas regarder dans un miroir de peur d’éclater de rire à la vue de ma personne dans une robe rouge.

« C’est ridicule, nan ? »

(c) DΛNDELION
Voir le profil de l'utilisateur Alaska Bahnsen
Modo ❆ shaft of sunlight

avatar

Âge : 17 ❆ de belles années à venir, elles ne pourront être pire en tout cas
Genre : Féminin
Occupation : Lycéenne
Quartier : Northside

Date d'inscription : 18/08/2018
Messages : 174
Points : 215
Avatar : Kseniya
Multicomptes : Love game gold member ; Aura ❆ Sunshine Gal ; Nevaeh
Crédits : signa ❆ crackintime. ☽



#Jeu 6 Sep - 21:26Message
Don't stop, tomorrow's another day
feat. Claire

« Je… J’arrive pas à attacher la robe derrière… Tu peux me filer un coup de main ? » J'observe alors Claire, qui se tourne vers moi, l'air un peu perdue mais surtout gênée. Ses pommettes sont rouges, c'est d'ailleurs assez adorable. Je lui adresse un sourire, aussi doux que possible, pour tenter au mieux de la rassurer. J'imagine qu'elle n'est pas à l'aise avec le fait de se changer devant quelqu'un. C'est plus ou moins comme moi, sauf que je ne suis pas à l'aise avec le fait que quelqu'un se change devant moi, c'est complexe. Je la laisse se retourner pour attacher la robe dans son dos, faisant bien attention à ne pas la frôler de trop, puis je souris alors qu'elle me fait à nouveau face. « Et pour le collant, je suis pas sûre de l’avoir bien mis, comment on fait pour qu’il arrive jusqu’en haut ? » J'ai l'impression d'être face à une petite fille qui n'aurait jamais enfilé ne serait-ce qu'un seul vêtement toute seule. Il est vrai que de mon côté je ne portes que très rarement des pantalons, en fait, j'ai l'impression d'être enfermée quand mes jambes ne sont pas totalement libres. Je me contente d'un sourire avant de lui répondre.

« Il faut juste l'enfiler comme si.. Mh. C'était un pantalon ? Bien tirer pour étendre le tissu, et il tiendra en place tout seul, enfin.. Je ne sais pas si c'est ta taille.. J'espère que ça va.. »

Je suis maigre. J'ai pas totalement la peau sur les os, mais je suis pas bien fournie en chair. J'espère que ce n'est pas trop petit, non de moi l'idée de dire que la belle Claire est « grosse », juste que moi, je suis maigre. N'importe quelle fille pourrait être facilement plus en chair que moi. Je ne me trouve pas maigre, de mon côté, je le serai quand on pourra toucher mes os ou quelque chose dans le même genre rien qu'en posant sa main sur moi. Je me retourne pour la laisser terminer d'enfiler tout comme il faut. « C’est ridicule, nan ? » Une fois de plus je fais un demi-tour sur moi même, pour pouvoir l'observer alors que tout est maintenant correct. Elle est adorable dans cette robe. Le rouge sur les filles rousses, je trouve ça vraiment sublime. Sans rire, quand Cheryl porte des tenues rouges, je suis toujours émerveillée. Je pose une main sur son épaule, le temps de remettre bien en place la manche, puis d'un air le plus détaché possible je finis par la regarder dans les yeux, enfin, pas totalement, je ne voudrais pas lui faire peur.

« C'est très joli. Tu devrais porter plus souvent cette couleur. »

J'arbore un sourire, avant de me reculer, puis de me mettre à ranger mes affaires laissées un peu en vrac ainsi que mon vestiaire. Je ne voudrais pas l'oppresser, je ne fais que rendre un service à une amie, même si ça incluait qu'elle se déshabille à côté de moi.

« Mh, enfin, ça te va bien. »

Je regarde l'heure tout en lui disant ces quelques mots. On a perdu du temps, mais maintenant je n'ai plus de cours avant cet après-midi. Je souffle légèrement, je suis soulagée. Je n'aime pas tant louper les cours, je ne dois pas être totalement normale, par rapport à mes camarades, mais bon, c'est ainsi. Je m'assieds sur un banc, avant de me laisser tomber dessus, puis je regarde la jolie rousse. Je n'ai pas envie d'aller errer ailleurs, mais peut-être qu'elle a cours, elle.

« Tu n'es pas en retard pour ton prochain cours j'espère. Je vais rester ici, je pense.. Ou aller m'installer dans la salle du club d'arts plastique. Mh.. Oui. Je vais sûrement faire ça. En tout cas je suis contente d'avoir pu t'aider.. »
made by black arrow


(c)crackintime
you have so much
but are always hungry for more
stop looking up at everything you don't have
and look around at everything you do
where the satisfaction lives
http://godhatesus.forumactif.com/t371-alaska-and-one-day-light-came-to-me#4920http://godhatesus.forumactif.com/t374-alaska-midnight-sun
Voir le profil de l'utilisateur Claire Landry
Do I Wanna Know ?

avatar

Âge : 16 ans
Genre : Féminin
Occupation : Lycéenne à Riverdale High
Quartier : Southside

Date d'inscription : 29/07/2018
Messages : 149
Points : 537
Avatar : Luca Hollestelle
Multicomptes : Midge
Crédits : praimfaya

#Mer 12 Sep - 0:19Message

Don't stop, tomorrow's another day.
Alaska & Claire

« Isn't it nice to think that tomorrow is a new day with no mistakes in it yet? »
Je m’en souviendrai de cette journée, c’est certain. La prochaine fois, je retiendrai la leçon et j’apporterai des vêtements de rechange. Je partirai même plus tôt de chez moi pour aller au lycée, comme ça, j’éviterai de m’afficher devant tout le monde. Surtout devant Alaska. Elle doit vraiment penser que je suis stupide même si elle prétend le contraire… Elle est vraiment trop gentille avec moi. Je ne voulais pas davantage l’impliquer dans cette situation gênante, mais boulet comme je suis, je ne vois pas d’autres solutions que de lui demander de m’aider à attacher ma robe. Je n’ai vraiment pas l’habitude de ce genre de vêtements. J’ai vraiment honte de lui poser cette question, mais je me dois de savoir comment bien mettre un collant. Les rares fois que j’en ai mis, je devais avoir six ou sept ans et c’était ma mère qui s’en chargeait. J’ai rapidement pris l’habitude d’enfiler des jeans, c’est tellement plus simple. Quoique… Elle m’explique comment faire et je tente de m’exécuter sans faire de bêtise. J’ai toujours entendu ma mère parler de filer son collant et je n’aimerais pas faire ça sur les affaires d’Alaska.

Une fois prête, je me tourne une nouvelle fois vers mon amie. J’ai le sentiment d’être ridicule dans ces vêtements, je demande donc son avis. Je m’attends à ce qu’elle se mette à rire, un peu comme les filles faisaient dans mon ancienne école. Elle remet en place ma robe avant de répondre à ma question. A ma grande surprise, elle dit que c’est joli et me conseille même de porter cette couleur plus souvent. Je me mets à rougir et détourne le regard. Elle dit probablement ça pour me faire plaisir. Alors qu’elle range ses affaires, elle ajoute même que ça me va bien.

« Merci… »

Dis-je d’une toute petite voix. Je me mets à rassembler mes affaires à mon tour. Il faudra que j’explique à maman pourquoi je porte cette robe quand je rentrerai ce soir. Je sens que l’interrogatoire va être long. Alaska me ramène à la réalité, me demandant si je ne suis pas en retard pour mon cours. Je fais un léger arrêt cardiaque, persuadée d’avoir loupé le début de la période suivante puis je me rappelle que je n’ai pas cours jusqu’à après la pause déjeuner.

« Non, non, ne t’en fais pas. Je ne reprends que cet après-midi ! »

En attendant, je vais devoir m’occuper sans attirer l’attention avec ces vêtements sur moi. Heureusement que je suis nouvelle et que les autres élèves ne savent pas vraiment qui je suis. Ils ne peuvent pas savoir que ce n’est pas dans mes habitudes, je devrais profiter de la situation mais je ne suis tellement pas à l’aise. Je regarde mon amie qui me dit qu’elle va probablement rester ici ou aller dans la salle d’arts plastique en attendant de reprendre les cours.

« Si tu n’as rien de prévu pour ce midi, je peux t’offrir à manger, je te dois bien ça. »

A vrai dire, je ne sais pas trop comment la remercier. Tout en rangeant mes dernières affaires dans mon sac, je vérifie ce qu’il me reste comme argent. Pas grand-chose, mais tant pis, je ne mangerai pas s’il le faut. J’essaye de faire quelques pas avec ma robe sans qu’elle ne remonte, ce n’est vraiment pas facile.

« Je ne veux t’embêter plus longtemps… Si tu veux manger avec moi, tiens c’est mon numéro. »

Je ne veux pas lui imposer ma présence pour la matinée alors je lui tends un papier avec mon numéro, elle doit sûrement préférer retrouver ses autres amies et je pourrais le comprendre. J’ai toujours été la fille mise à l’écart et ça m’a toujours convenu comme situation. Le peu d’amies que j’avais ne traînaient jamais vraiment avec moi. On se parlait parfois et on se rendait des services, mais c’est tout.

(c) DΛNDELION


Voir le profil de l'utilisateur Alaska Bahnsen
Modo ❆ shaft of sunlight

avatar

Âge : 17 ❆ de belles années à venir, elles ne pourront être pire en tout cas
Genre : Féminin
Occupation : Lycéenne
Quartier : Northside

Date d'inscription : 18/08/2018
Messages : 174
Points : 215
Avatar : Kseniya
Multicomptes : Love game gold member ; Aura ❆ Sunshine Gal ; Nevaeh
Crédits : signa ❆ crackintime. ☽



#Dim 16 Sep - 15:45Message
Don't stop, tomorrow's another day
feat. Claire

Finalement Claire m'annonce qu'elle n'a pas cours non plus. Je pense qu'elle n'a pas envie de me déranger, et à sa place j'aurai réagit exactement pareil. Elle me propose de manger avec elle, enfin, tout simplement de m'offrir le repas, mais je ne le permettrait pas, je n'ai pas besoin de ça, en revanche passer un moment avec elle à midi, c'est une idée qui me plaît bien. Je me redresse, puis je récupère mes affaires pour pouvoir me conduire à l'extérieur du vestiaire également. Je lui donne une légère tape sur l'épaule, sans quitter mon sourire.

« Tu ne me dérange pas. Ne t'en fais pas. Je vais aller travailler un peu, puis tu n'aura qu'à me rejoindre à la salle d'art, ou on se rejoindra ailleurs.. Enfin, on se tient au courant, je serai ravie de manger avec toi. »

Je récupère son numéro, lui envoyant un message aussitôt, en disant que c'est moi, avec un petit emoji de flocon. C'est un peu ma signature, avec un prénom comme tel, ça n'est pas surprenant. Je l'enlace ensuite avant de lui faire un petit signe de la main en sortant. Je serai bien restée avec elle, mais j'ai choses à faire, et elle ne veut pas me déranger. C'est bête de réagir ainsi, j'en suis consciente, j'aurai pu la rassurer, l'inviter à venir avec moi, puis elle aurait pu lire, ou faire autre chose, pendant que je travaille, là bas on est forcément au calme. Au lieu de ça, je m'enfuis, pour longer les couloirs jusqu'à retrouver mon petit cocon. La salle dédiés aux âmes créatives. Je m'installe dans mon coin, puis je sors mon carnet de croquis. C'est là que c'est peut-être inconscient, je ne sais pas, mais l'idée de réaliser un croquis de la jolie rousse en robe rouge me vient. Je me lance, dans la réalisation de ces quelques traits. Définissant alors la silhouette de la jeune fille. Je dois dire que je me perds un peu dedans.

Il reste encore du temps avant la pause, finalement quelqu'un rentre dans la salle. Je ne fais pas vraiment attention à qui c'est, parce que j'ai mes écouteurs, une mélodie douce et entraînante dans les oreilles, et les yeux rivés sur cette feuille perdant petit à petit sa blancheur d'origine. Je serai donc incapable de dire s'il s'agit d'un habitué, d'un nouveau, d'un garçon ou d'une fille, de quelqu'un que je connais ou non. Je serai donc incapable de réaliser s'il s'agit là de la personne dont je trace les traits.

Non, je n'en serai pas capable, parce que je m'attache au visage de la belle, et qu'à ce moment là on ne peut plus rien pour moi, c'est là toute la subtilité du travail, même s'il s'agit là d'un brouillon, il est toujours réaliste. Ca m'aide d'avantage à le faire vivre à travers la peinture. Je m'attarde principalement sur l'expression. La timidité, l'innocence, d'une jeune fille qui ne porte jamais de volants. C'est frais dans mon esprit, même si je n'oublie jamais les détails, c'est bien trop important, alors j'en profite, au cas où quelque chose d'autre altère ma mémoire, sait-on jamais.
made by black arrow


(c)crackintime
you have so much
but are always hungry for more
stop looking up at everything you don't have
and look around at everything you do
where the satisfaction lives
http://godhatesus.forumactif.com/t371-alaska-and-one-day-light-came-to-me#4920http://godhatesus.forumactif.com/t374-alaska-midnight-sun
Voir le profil de l'utilisateur Claire Landry
Do I Wanna Know ?

avatar

Âge : 16 ans
Genre : Féminin
Occupation : Lycéenne à Riverdale High
Quartier : Southside

Date d'inscription : 29/07/2018
Messages : 149
Points : 537
Avatar : Luca Hollestelle
Multicomptes : Midge
Crédits : praimfaya

#Mar 18 Sep - 1:10Message

Don't stop, tomorrow's another day.
Alaska & Claire

« Isn't it nice to think that tomorrow is a new day with no mistakes in it yet? »
Claire, t’es vraiment relou. Tu peux pas me lâcher un peu ?

Voilà un exemple de ce qu’on me disait dans mon ancienne école. Sympa, non ? Je voulais juste essayer de sociabiliser comme ma mère me le demandait si bien. C’est pas de ma faute si elle s’inquiète de me voir prendre plus de plaisir à parler virtuellement que dans la vie réelle. Je le vis plutôt bien, mais je ne veux pas la contrarier. Elle aurait aimé une fille normale, populaire et tout ça. Je peux le comprendre. Donc j’ai appris la leçon, je sais que ma présence dérange parce que je ne suis pas le genre de personne avec qui on veut s’afficher en public. Me parler en privé, rapidement, oui, pourquoi pas, et puis après tout, je suis bien pour rendre des services en informatique et tout ce qui s’en suit, donc faire de moi une ennemi, personne ne le veut. Après, être mon amie, ça a toujours posé problème, sauf à deux trois adolescents un peu à part, comme moi, et encore, je ne sais pas si c’est ce qu’on appelle une amitié véritable.

Alaska me dit que je ne la dérange pas et ça me surprend à tel point que je relève ma tête d’un coup sec, manquant presque de me faire mal. J’essaye de lire sur son visage quelque chose qui me prouverait qu’elle le dit avec sincérité. J’aimerais bien qu’elle le dise avec sincérité. Il y a toujours ceux qui sont trop gentils pour vouloir dire les choses méchamment, mais qui pourtant pensent tout le contraire de leurs paroles. Pourtant, là, j’y crois. Peut-être parce qu’elle est sympa avec moi depuis le début et que ça ne lui a pas posé problème d’être à mes côtés pour me faire visiter le lycée. J’essaye d’être un peu positive, je l’aime bien Alaska et je n’aimerais pas que tout soit gâché par une vérité peu plaisante. Elle dit devoir aller travailler un peu et que je la rejoindrais plus tard pour aller manger. Elle est donc d’accord pour manger avec moi et je ne peux cacher ma joie, laissant apparaître sur mon visage parsemé de taches de rousseur, un large sourire.

« A tout à l’heure alors ! »

Elle m’envoie donc un message pour me donner à son tour son numéro. Je l’enregistre aussitôt sinon je serais capable d’oublier. Elle m’enlace avant de quitter les vestiaires. Je crois que l’on pouvait voir clairement que mon visage était devenu tout rouge, presque autant que la robe. Nos chemins se séparent donc, pour le moment. Je décide d’aller dans la cour du lycée pour me poser à une table et lire ces fameux comics que j’ai trouvé dans mes affaires ce matin. Visiblement, la pluie a décidé de s’arrêter et aucun nuage à l’horizon. C’est bien ma veine. Alors que je traverse les couloirs et que tous ceux ayant cours semblent se diriger vers leurs salles de classe, je sens que des regards se posent sur moi. Je savais que cette tenue allait provoquer des moqueries. Je décide de fermer les yeux pour ne pas être témoin de cette honte intersidérale et je vais me poser à ma table préférée, posant mon sac sous mes fesses pour ne pas mouiller la robe.

Le temps passe, je termine ma BD et je commence à avoir faim. Elle a parlé de la salle d’art alors je devrais peut-être aller la retrouver. Je range mes affaires, tente de ne pas faire attention aux éventuels regards qui me sont adressés et je me dirige vers le point de rendez-vous. Je l’aperçois alors dans un coin, concentrée sur son carnet de croquis. De là où je suis, je ne vois pas vraiment ce qu’elle dessine mais elle semble si aspirée qu’elle ne semble même pas remarquer ma présence. Je prends donc mon téléphone et je lui envoie un message.

Lève la tête.

Je préfère qu’elle soit sortie de son cocon par la sonnerie de ses messages plutôt que par ma voix qui pourrait, peut-être, lui provoquer une crise cardiaque. Je ne voudrais pas être responsable de ça. Une fois le message envoyé et son attention probablement enfin captée, je m’avance vers elle.

« Tu dessines quoi ? »

Je suis curieuse. Je n’ai jamais été douée en dessin, mais j’ai toujours aimé admirer les œuvres des autres.

« Je ne savais même pas que tu aimais dessiner. »

Après tout, je ne sais pas grand-chose d’elle, pour être honnête.

(c) DΛNDELION


Voir le profil de l'utilisateur Alaska Bahnsen
Modo ❆ shaft of sunlight

avatar

Âge : 17 ❆ de belles années à venir, elles ne pourront être pire en tout cas
Genre : Féminin
Occupation : Lycéenne
Quartier : Northside

Date d'inscription : 18/08/2018
Messages : 174
Points : 215
Avatar : Kseniya
Multicomptes : Love game gold member ; Aura ❆ Sunshine Gal ; Nevaeh
Crédits : signa ❆ crackintime. ☽



#Lun 24 Sep - 14:44Message
Don't stop, tomorrow's another day
feat. Claire

Je poursuis ma quête du parfait tracé, ma main récupère automatiquement chaque crayon dont je connais la place exacte et que je reconnaîtrais toujours au toucher, en tous les cas. Je change donc d'outil, traçant ligne par ligne ce qui commence enfin à ressembler à un semblant de son visage. C'est alors que mon téléphone vibre sur la table. Son nom s'affiche. Un sourire se glisse automatiquement sur mon expression rêveuse alors que j'aperçois le message. C'est à ce moment là que je me dis qu'elle a dut voir mon sourire. Quelle idiote. Je lève donc ma tête, pour l'apercevoir pas trop loin de moi. C'est alors que je cache aussitôt mon « œuvre ». Il n'est pas question qu'elle sache ce que je dessine. Je n'aime pas mentir, mais je préfère ça à la gêne que ça pourrait occasionner. Il n'est pas question qu'elle se sente oppressée, ou qu'elle soit dégoûtée. Par le passé j'ai déjà eu ce genre de problèmes, parce qu'on ne comprend pas que je puisse simplement dessiner, le monde est perverti, et c'est pourtant moi qui passait pour la perverse. Je souris. Je tente d'avoir l'air naturelle, mais ça sonne peut-être faux à ce moment là.

« C'est juste un petit projet.. Ca n'est pas fini. »

Je range mes affaires puis je me lève finalement de ma chaise avant de me rapprocher de Claire. Elle n'a pas l'air plus à l'aise que tout à l'heure concernant la tenue. On sort tranquillement de la salle quand même, alors que je l'observe du coin de l'oeil, sans perdre la douce joie que renvoie mon minois.

« Je dessine beaucoup, depuis longtemps. J'ai toujours aimé danser, mais le dessin, enfin, surtout la peinture, c'est différent. Je pourrais te montrer, un jour, si tu veux bien sûr. Je ne sais pas ce que tu aime faire non plus, tu sais ? Enfin si.. J'ai noté pour les bande-dessinées. »

Je ne veux pas la faire flipper, une fois de plus. Il est vrai que nous avons pas eu le temps d'en apprendre beaucoup l'une sur l'autre, j'imagine qu'on me pense vraiment distante, et qu'elle doit avoir d'autres choses à faire surtout, que de passer du temps avec moi. Cela dit je pense que c'est toujours une bonne chose, d'avoir quelques alliés, surtout quand on vient d'arriver, comme Claire. Je me souviens de mes premiers jours à Riverdale, je ne parlais à personne au début, car je ne savais pas si je resterai, je ne savais pas si j'allais pas devoir retourner à l'orphelinat, et retrouver encore une nouvelle famille.

Quoi qu'il en soit, je laisse Claire nous guider, peut-être qu'elle veut manger dans un endroit en particulier, il est vrai qu'elle m'a proposer de me payer le repas, ce qui m'embête un peu, car je n'aime pas que l'on m'offre des choses, peu importe le prix. Je préfère les moments passés avec les autres plutôt que les « cadeaux ». Je n'ai pas décliné l'offre pour ne pas l'offenser, j'aurai pu payer ma part, cela dit je me rattraperai un autre jour. Il est hors de question que je n'offre pas de repas ou autre en retour. Chaque chose en son temps. On finit par arriver, et on prend commande chacune.

« Dis, tu es occupée ce soir ? Je me disais que, tu pourrais venir à la maison. Comme ça on lavera tes affaires, puis je pourrais te montrer quelques peintures. Enfin, si ça te dit. Bien sûr ! »

Je regarde alors mon amie, tentant de pas montrer une quelconque gêne, je dois avouer qu'en prononçant ces mots, je n'ai pas envisagé qu'elle ne veuille pas venir, est-ce égoïste ? J'invite rarement les gens chez moi, peut-être parce qu'ils seraient un peu perdu en voyant ma famille. Je ne sais pas. Ce n'est pas tant un secret pour les autres, mais Claire ne sait rien de moi pour le moment.
made by black arrow


(c)crackintime
you have so much
but are always hungry for more
stop looking up at everything you don't have
and look around at everything you do
where the satisfaction lives
http://godhatesus.forumactif.com/t371-alaska-and-one-day-light-came-to-me#4920http://godhatesus.forumactif.com/t374-alaska-midnight-sun
Voir le profil de l'utilisateur Claire Landry
Do I Wanna Know ?

avatar

Âge : 16 ans
Genre : Féminin
Occupation : Lycéenne à Riverdale High
Quartier : Southside

Date d'inscription : 29/07/2018
Messages : 149
Points : 537
Avatar : Luca Hollestelle
Multicomptes : Midge
Crédits : praimfaya

#Mar 25 Sep - 22:16Message

Don't stop, tomorrow's another day.
Alaska & Claire

« Isn't it nice to think that tomorrow is a new day with no mistakes in it yet? »
Il suffit parfois de toutes petites choses pour se rendre compte à quel point on ne connaît pas quelqu’un. Ma mère m’a toujours dit qu’avec papa, jusqu’à la dernière minute, elle en a toujours appris. La preuve, elle n’avait jamais su qu’il serait le genre d’homme de qui elle divorcerait. C’est assez triste à penser, j’ai de la peine pour maman mais pas pour papa. En ce qui concerne Alaska, je découvre aujourd’hui qu’elle aime dessiner. Au final, je comprends mieux pourquoi elle ne me rejette pas directement, les artistes ont toujours été plus ou moins sympa avec moi, ça doit jouer. Je suis donc curieuse, mais elle ne me montre pas ce qu’elle fait, prétextant un projet en cours. Je ne veux pas insister, si elle doit garder la surprise, je ne vais pas m’offusquer. Elle m’explique alors qu’elle dessine beaucoup, que c’est l’une de ses passions avec la danse. Elle me propose de me montrer un jour et ça me ferait plaisir.

« Oh, oui, ce serait cool ! »

Je me demande si elle aura vraiment le courage de ramener une de ses peintures au lycée mais j’apprécie le geste. Elle fait alors remarquer qu’elle ne sait pas grand-chose de moi non plus hormis le fait que j’aime les bandes dessinées.

« Oui, les BD, c’est un peu ce qui rythme ma vie. J’aime aussi les films, les séries, les jeux vidéo, mais on va dire que mon petit truc à moi, c’est l’informatique. Besoin de coder quelque chose ? Je suis la personne de la situation. Besoin de pirater un serveur ou de récupérer une information, à moins de vouloir infiltrer la CIA, tu peux faire appel à moi. C’est mon glamour que la peinture, mais j’aime ça ! »

Je lui raconte tout ça d’un air pas peu fier, c’est mon côté artiste, on va dire. On sort de la salle et on se dirige vers l’échoppe non loin du lycée, le genre de petit kiosque qui vend des sandwichs, des soupes et autres salades. Ce n’est pas un restaurant étoilé, mais c’est déjà mieux que la cafétéria. Le propriétaire me reconnaît et me fait un grand sourire. Il me demande si je veux comme d’habitude, à savoir un sandwich bourré de thon, sans salade ni cornichon ni concombre, juste des tomates et plein de mayonnaise. Je lui fais signe de la tête que, non, cette fois-ci, je vais prendre autre chose. Elle va penser quoi Alaska si elle me voit manger comme une grosse ? Je risque en plus de tâcher sa robe et ça, c’est juste pas possible.

« Non, juste la soupe du jour cette fois-ci, et toi Aska ? »

Aska. Ça y est, je commence à donner un surnom. Je me reprends en disant son prénom en entier, je ne veux pas qu’elle pense que je prends mes aises déjà. C’est juste plus fort que moi, j’aime renommer les gens et encore, elle a de la chance, ce n’est qu’un diminutif. J’aurais pu l’appeler Colin, mais je crois qu’elle m’aurait enlevé la robe sur le champ pour ne plus jamais avoir à me croiser. Alors qu’elle commande à son tour, elle me demande si je suis occupée le soir-même. Je me pose alors tout un tas de question, généralement, je croise les gens une fois dans la journée et c’est rare qu’on se revoit le midi et le soir. Elle me propose de venir chez elle pour laver mes affaires et pour me montrer quelques peintures. Je crois que j’aurais pu tomber dans les pommes si l’on n’avait pas été en public. Je tente de répondre sans bégayer.

« Euh… Bah… Euh, je ne sais pas ! Il faut que je demande à ma mère, en fait… »

Au fond de moi, j’aimerais dire oui mais je crois que j’ai vu trop de films ou la fille pas du populaire est invitée chez la fille populaire et au final, ça se finit en piège, on l’humilie, et tout ce qui s’en suit. En plus, je ne vais jamais chez personne, j’ai toujours peur d’être intrusive et je sais pas, je n’ai pas l’habitude…

« Je te redirai, d’accord ? »

Ca y est, la Claire complètement anti-sociale et introvertie refait surface. Il faudrait que je parvienne à changer ça un jour, mais il y a encore du boulot. Le monsieur de la sandwicherie nous donne nos commandes et on se dirige alors vers une des tables libres.

« Bon appétit et encore merci pour la robe ! »

(c) DΛNDELION


Voir le profil de l'utilisateur Alaska Bahnsen
Modo ❆ shaft of sunlight

avatar

Âge : 17 ❆ de belles années à venir, elles ne pourront être pire en tout cas
Genre : Féminin
Occupation : Lycéenne
Quartier : Northside

Date d'inscription : 18/08/2018
Messages : 174
Points : 215
Avatar : Kseniya
Multicomptes : Love game gold member ; Aura ❆ Sunshine Gal ; Nevaeh
Crédits : signa ❆ crackintime. ☽



#Dim 14 Oct - 13:58Message
Don't stop, tomorrow's another day
feat. Claire

On aura passé pas mal de temps ensemble aujourd'hui. Je me doute que je ne dois pas être la personne avec qui elle aimerait passer le plus de temps. Peut-être qu'elle trouve que je suis trop différente ? Elle m'a dit qu'elle me tiendrait au courant, alors j'ai eu une petite dose d'espoir. On a finalement mangé ensemble, tout de même, elle une soupe et moi une salade. Notre premier repas partagé qui déborde de choses saines. On a un peu parlé, elle m'a parlé de sa passion pour les Bds et je lui ai raconté à quel point j'aimais le dessin, rien de bien folichon, vous me direz, mais peut-être parce que chacune de nous était intimidée. J'espère qu'elle ne l'a pas trop perçu cela dit. Je lui ai aussi expliqué que c'était mon père qui avait confectionné la robe qu'elle portait, peut-être l'une des première à cette taille d'ailleurs. Finalement, il a fallu retourner en cours, et par manque de chance, à mon sens, je n'avais pas de cours en commun avec la jolie rousse.

Je me suis levée du banc, affaires en mains, puis je suis allée ranger les couverts utilisés avant d'attendre Claire. Nous nous sommes toutes deux dirigées vers le lycée, en silence. Ca n'était pas trop gênant pour moi, parce que j'étais contente d'avoir pu partager ce peu d'heures avec elle. On arrive alors devant les casiers, et je dépose ce dont je n'ai pas besoin dedans, puis je me tourne vers Claire.

« Tu me diras pour ce soir ? Sinon on se verra une autre fois, il n'y a pas de soucis, on va dans la même école après tout. Bon courage pour les cours Claire. »

Je lui adresse un sourire, avant de donner une légère tape sur son épaule. Finalement une camarade m'interpelle, et je laisse s'échapper la belle.

On est différentes, peut-être, mais pour moi ça n'a aucune importance. Je ne fais pas partie de ces personnes qui rejettent les autres pour des raisons ridicules. J'apprends à apprécier les autres, et puis si le courant ne passe pas, ça ne passe pas. Je ne mets pas les autres dans des cases, parce que pour être honnête, je devrais faire pareil avec moi dans ce cas là. Je regarde ma nouvelle amie de loin avant de suivre ma camarade jusqu'en salle de cours. La journée est bientôt terminée. Pour une fois je n'ai qu'une hâte, c'est de rentrer. Rentrer pour transformer ce croquis en peinture.
made by black arrow


(c)crackintime
you have so much
but are always hungry for more
stop looking up at everything you don't have
and look around at everything you do
where the satisfaction lives
http://godhatesus.forumactif.com/t371-alaska-and-one-day-light-came-to-me#4920http://godhatesus.forumactif.com/t374-alaska-midnight-sun
Contenu sponsorisé

#Message
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» • I hope that tomorrow will be better
» 05_ i just can't stop loving you
» 01. Don't stop me now !
» 222 t-shirts et du stop-motion
» ♍ I Can't Stop - Flux Pavilion ♪
Don't stop, tomorrow's another day. || Alaska
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Design par 2981 12289 0 | Codages par 2981 12289 0 et YOU_COMPLETE_MESS