Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Suite au dernier évent, il y a quelques changements
n'hésitez pas à aller voir la chronologie et le contexte !
Si t'aimes le suspens, les surprises et que tu veux un RP en plus,
viens t'inscrire à la loterie RP, nous avons besoin de participants pour lancer les jeux ! ♥
N'hésitez pas à privilégier les groupes autres que Renegade,
ces derniers sont en surnombre par rapport au autres !

dear lucky star, i'm home ☾ ft. Mason
Voir le profil de l'utilisateur Nevaeh Baker
Modo ☾ dove & grenade

avatar

Âge : 28 ☾
Occupation : Spa praticienne ☾ Coach de vie , humaniste ☾ boxe
Quartier : Northside

Date d'inscription : 16/09/2018
Messages : 664
Points : 817
Avatar : Yulia ☾ Enrickie
Multicomptes : Love game gold member ; Aura ☾ Poupée russe ; Alaska

#Ven 21 Sep - 0:00Message
 

dear lucky star, i'm home

 
Nevaeh Baker  ϟ  Mason Marshall .



« Mais si j'm'enfuis, où est-ce que j'irai ? » C'est nerveux. Ce rire. Ce rire qui sonne faux. Ce rire qui n'est pas naturel. Ce rire qui me fait peur. Ce rire que je refuse de laisser vivre. Non, il sonne faux. Il est faux. Je ne ris pas. Je ne ris plus. J'ai abandonné Miami. J'ai abandonné la chaleur. J'ai abandonné ma vie. L'espoir, l'idée que les plaies soient pansées, la peur, la peur que ça se passe mal. Un mélange d'émotions à vomir, un mélange d'émotions qui me font tourner la tête, alors que l'avion passe en mode atterrissage. Que tout le monde semble heureux d'être ici. Je dois être la seule au teint livide. La seule qui se fond dans les températures extérieure de cet Etat. Je n'écoute rien, personne. Ma musique à fond, je ferme les yeux. Je dois cacher ces tremblements. Mason. Il sait bien ce qui se passe, mais ça n'empêche que je ne veux pas paraître faible. Je ne le souhaite absolument pas.

22:49. On y est. Je laisse la foule évacuer, je reste jusqu'à ce que l'appareil soit vide, je reste jusqu'à ce qu'une hôtesse me dise qu'on a atterri. Je me lève de mon siège, la remerciant d'un geste de la tête, d'un regard, et je récupère mon sac à main, traversant l'allée déserte ensuite. Je retire le mode avion de mon téléphone, et j'envoie un message à mon ami, pour lui annoncer que je vais récupérer mes bagages. L'aéroport n'est pas tout prêt de la ville, je crois. Riverdale. Mon nouveau chez moi. Je ne souhaite pas faire attendre Mason longtemps, mais je ne suis pas venue qu'avec un bagage. La preuve sur le coût de mes bagages en soute. Trois valises.. Je finis par envoyer un second message quand j'ai récupéré mes valises, bien qu'il m'attende probablement aux arrivées, je ne peux m'empêcher de faire comme une sorte de mise à jour de la situation. Peut-être pour me laisser le temps. Je prends une grande inspiration, puis je pose mes valises sur un transporte bagage pour entamer la dernière marche. Pour affronter les derniers mètres qui me séparent de cet homme. J'ai souvent pensé à Mason. Parce qu'on s'était de suite entendu, à Miami, alors que je faisais ce fameux tatouage dans mon cou. C'était mon premier tatouage. On a toujours correspondu par courrier, alors même si je lui ai dis que j'avais d'avantage d'encre sur la peau, que je n'avais plus peur de l'aiguille, je ne sais pas s'il s'attend à ce que je ressemble à la personne que je suis aujourd'hui. Je suis beaucoup sur les réseaux sociaux, mais qui sait s'il s'intéressait assez à moi pour aller voir. Je marche, traînant toute ma vie, ce qu'il en reste, devant moi. Comme si je partais pour Poudlard. Je regarde de temps en temps, pour voir s'il est là, puis je finis par l'apercevoir. Je m'arrête net. Il n'est pas tout près. Pas encore.

Je crois qu'il a dut comprendre que c'était moi. Parce que je dois être la seule ici maintenant, parce que tout le monde est parti, qu'il n'y a pas de nouvelle arrivée de suite. Je tiens fermement ce porte bagage, je crois que c'est là que je réalise que je n'ai plus que lui dans ma vie. Plus que lui et des followers qui pensent que ma vie est parfaite. J'ai quelques amis, mais c'est différent. Je ne sais pas. Ils sont là, mais sans l'être. Je suis presque tétanisée. Je le regarde depuis mon spot. Je m'avance finalement un peu, puis je laisse mes bagages sur place avant de m'approcher de Mason. Il est là. Il m'attend. Je suis là. J'ai quitté « Sunshine State ».  Je vais vers lui, puis comme dans un élan naturel, je pense, je viens lui voler un « câlin ». La joie de le retrouver. La joie de ne plus être seule. Et enfin, après tout ce temps, un vrai sourire.

« Merci. Merci Mason. »

Non, pas de bonjour, non. Ces simples mots et le timbre de ma voix suffisent à exprimer ma joie d'être près de lui, ma reconnaissance d'être près de lui, et toute l'émotion qui me traverse à cet instant précis. Je me retourne vers mes bagages ensuite, puis je soupire légèrement. Je ne veux pas laisser mon émotion me gagner, pas ici, pas devant des centaines d'inconnus. Je regarde à nouveau mon ami, et je lève les yeux au ciel avant de gonfler mes joues.

« J'ai ramené le strict minimum, le parfait cliché de la fille qui part voyager t'as vu ? »

Je ne voyage pas vraiment, mais j'ai aucun meuble dans mes valises, alors tout ça, c'est principalement des fringues. Parce que j'ai demandé à me faire envoyer le reste de mes affaires par colis. Oui, bien entendu je n'ai pas que ça. Mason ne le sait juste pas.

« Enfin, le reste arrivera la semaine prochaine.. »

Je souris, encore une fois puis je l'abandonne pour aller récupérer mon dressing sur roulette. Bien sûr, il y a aussi des objets, de la déco, des papiers, pleins de produits, oui parce que je risque bien de travailler à domicile également, et que je ne sais pas encore ce que je pourrais trouver dans le coin.

« Ca va toi ? La route n'a pas été trop longue ? Je suis désolée d'arriver si tard. »

J'essaie de me réconforter, de me dire que je ne le dérange pas, mais c'est faux, je ne suis pas une priorité dans une vie. Cela dit c'était prévu depuis quelques temps, ça n'empêche que je n'aime pas déranger quelqu'un à cet heure. On commence tout de même à marcher jusqu'à l'extérieur, pour pouvoir ensuite retrouver son véhicule.



http://godhatesus.forumactif.com/t453-nevaeh-sunshine-gal-feels-like-frozen#7281http://godhatesus.forumactif.com/t455-nevaeh-heaven-backwards-living-hell
Voir le profil de l'utilisateur Mason Marshall
aka Nimble fingers

avatar

Âge : 34 ballais
Genre : Masculin
Occupation : Mécano / Trafiquant de pièces auto-moto pour les Ghoulies
Quartier : Southside

Date d'inscription : 29/05/2018
Messages : 1921
Points : 6387
Avatar : Joseph Gilgun
Crédits : av (c) lux aeterna / si (c) kss


#Ven 21 Sep - 16:24Message
Cette lettre… Celle de sa rédemption. Celle qui va enfin lui offrir l’occasion de rendre tout ce qu’on lui a donné, alors qu’il était sur la pente raide. Ils avaient gardés le contacte depuis leur rencontre. Une relation par correspondance, au-delà des réseaux sociaux, au-delà des messages, au-delà de se voir… Un échange régulier de lettres manuscrites, donnant des nouvelles au destinataire. Ils s’étaient rencontrés à Miami, dans un salon de tatouage. Mason était en déplacement pour un tournoi de moto cross. Pilote et mécanicien passionné, il s’est toujours débrouiller pour marquer la chronologie de sa carrière d’une façon ou d’une autre sur sa peau. Ce jour-là, il y avait une jeune fille ayant à peine la vingtaine qui se faisait tatouer pour la première fois. Mason était dans l’effervescence du moment et il s’était montré très avenant avec elle. La rassurant, la conseillant,… Depuis la création du lien, il n’a cessé d’être entretenu par voie postale. Même s’ils ne se voyaient pas, ils savaient tout l’un sur l’autre. Lien précieux et unique…

Lien qui lui avait apporté un soutien et un bien fou lors de l’accident. La mort de la femme de Mason avait été le déclencheur de la décadence et de la déchéance du pilote. Veuf et bani. Les lettres de Nevaeh lui ont permis d’éviter de se tirer une balle dans la tête… Elles étaient là et montraient qu’au moins une âme le soutenait moralement, pendant le monde juridique lui pesait sur les épaules. Elle avait été là. Pas physiquement, mais psychiquement. L’oiseau blessé en plein vol s’était écrasé et elle avait été le filet de sécurité. Même lorsqu’il eut coupé les ponts avec tout. Tout le monde. La  relecture des lettres l’inspirait à ne pas faire une connerie en particulier… La déchéance n’a pas pu l’empêcher de tronçonner la jambe de son boss, par pur vengeance délirante ! Ce qui l’embarqua dans la seconde période de prison de sa vie… Contacte repris, elle fut mise au courant des actes… Puis, il reçut une seconde chance. Son père était intervenu pour le sortir de là, afin de reprendre une affaire de trafic… Encore une fois, Nevaeh fut mise en courant. Il partait pour Riverdale, sa ville natale. Mais sous une autre identité. Ceci dit, ça ne l’empêcherait pas de continuer à communiquer avec elle ! Elle était la seule à savoir pour lui… Elle était la seule à qui il s’autorisait de se confier… Elle était la seule qu’il permettait de tout savoir… Et puis les lettres, ce n’est pas piratable. Puis à Miami, elle était la seule à le connaître. Elle ne représentait aucun risque pour sa nouvelle identité et sa nouvelle vie… !

Aujourd’hui, les rôles s’inversent. L’oiseau blessé en plein vol, c’est elle. Et Mason, le filet de sécurité. Il y a un an, alors que Mason était encore en prison, il apprit pour la famille de Neva… Il la soutenait comme il pouvait…

Récemment arrivé à Riverdale, il reçut un appel à l’aide manuscrit. Il répondit qu’il serait le refuge dont elle a besoin. Décidé à reprendre sa vie en main, Mason est plus déterminé que jamais à recommencer une nouvelle vie, sur de bonnes bases. Même si sa situation est encore instable, voire pas très légale, ces fondations sont solides. Et il soutiendrait son amie. Il devine son envie d’un nouveau départ, tout comme lui. Ces 2 oiseaux blessés, allaient se reconstruire. Ensemble.

Aéroport international Midway de Chicago. Environs à 30 minutes de voiture de Riverdale… Mason s’y rend à l’heure. Il emprunte une caisse aux Ghoulies, aillant gagné la confiance de Malachai… L’ancien pilote est un peu nerveux à l’idée de la revoir. Après 10 ans, les gens changent… Et puis, même s’il sait qu’elle est connue sur internet, il ne la stalke pas… les réseaux sociaux, ce n’est pas son truc. Tout comme ce n’est pas le truc de Neva’, de regarder le moto GP à la télévision, ou de consulter les classements des meilleures team du monde… Il s’en fiche bien. Il le sait et elle le sait. Ils se le disent par lettre, de toute façon…

Une veste en cuir foncé et usée. Une écharpe autour du cou. Des santiags aux pieds, une vieille habitude gardée du Texas, Mason s’appuie contre un large pilier de l’aéroport… La barbe naissante, les cheveux en pétard, quelques cernes viennent trahir quelques insomnies à l’approche de l’attaque programmée… Il reçoit un message, disant qu’elle est arrivée. Qu’elle a ses valises… Il regarde la foule passer, les mains dans les poches et la bouche enfuie dans son écharpe…

Ça se dégage. La foule se dissipe quelque peu… Puis il l’aperçoit. Il croit… Non. Il en est sûr. Il reconnait son visage au loin. Elle a grandi. Non. Elle a mûrit. Il sort complètement son visage de sa cachette. Il ne sourit pas encore… Elle s’arrête. Il reconnait ses yeux. Il sourit, sincèrement, les yeux brillants… Elle laisse ses bagages pour s’approcher de lui. Il s’est redressé de son pilier. Il lui a ouvert les bras, automatiquement. Il l’a serrée contre lui, chaleureusement. L’accueillant dans une embrassade de bienvenue. Bienvenue dans ma maison, bienvenue dans ton refuge...  Un geste d’une promesse silencieuse, d’un cadeau qu’il lui fait pour ce qu’elle a fait pour lui et pour ce qu’elle a été. Sa présence, son soutien. Il est heureux de pouvoir lui donner ce qu’elle lui a offert. Un soutien, un refuge, une sortie de secours… Elle lui dit déjà merci. Ils n’ont pas besoin de se dire bonjour. Le merci de Neva et les bras tendus de Mason, font office de salutation silencieuse…

« J'ai ramené le strict minimum, le parfait cliché de la fille qui part voyager t'as vu ? » Dit-elle, arrachant un sourire amusé à l’ex-pilote qui répondit de façon ironique :

« J’vois ça ! »

Elle récupère son caddie à bagages, confirmant qu’elle recevrait la suite la semaine prochaine… Ce qui fit relever un sourcil au pilote… Il était loin de se douter de tout ce qu’elle avait dans ses valises et tout ce qui devait encore arriver ! … Il faut avouer que son déménagement s’est avéré plus radicale et plus rapide donc… il n’a qu’un seul élément de comparaison, pas très objectif !

« Ca va toi ? La route n'a pas été trop longue ? Je suis désolée d'arriver si tard. »

Dit-elle, pendant qu’ils gagnaient l’extérieur de l’aéroport.
Mason répondit avec un sourire bienveillant :

« T’en fais pas pour ça va… Dit-il, en parlant de l’heure qu’il devait être, esquivant sa toute première question... Il n’y a qu’une demi-heure de route, ce n’est vraiment pas grand-chose ! »

Ils arrivent à la voiture que Mason a empruntée… Une petite voiture de collection bien retapée. Mason ouvre le coffre et charge automatiquement les valises de Neva en lui demandant :

« T’as faim ? On peut aller s’manger un bout si tu veux… »

Lui demanda-t-il, en refermant le coffre et en s’apprêtant à aller mettre le chariot dans une file non loin… Il était tard, mais ce n’était pas un problème pour Mason. Il savait qu’elle venait de se taper plus ou moins 4 heures d’avion et que les voyages, sa creuse ! Et puis, ça leur donnerait l’occasion de discuter un peu avant de devoir la déposer dans son nouveau chez elle…
(c) kss



http://godhatesus.forumactif.com/t160-nimble-fingers-mm#1650http://godhatesus.forumactif.com/t166-nimble-fingers#1706
Voir le profil de l'utilisateur Nevaeh Baker
Modo ☾ dove & grenade

avatar

Âge : 28 ☾
Occupation : Spa praticienne ☾ Coach de vie , humaniste ☾ boxe
Quartier : Northside

Date d'inscription : 16/09/2018
Messages : 664
Points : 817
Avatar : Yulia ☾ Enrickie
Multicomptes : Love game gold member ; Aura ☾ Poupée russe ; Alaska

#Mer 26 Sep - 11:53Message
 

dear lucky star, i'm home

 
Nevaeh Baker  ϟ  Mason Marshall .


Dans mon monde où l'ombre a prit une place beaucoup trop importante, dans ce monde où j'avais eu l'impression d'avoir atterri dans un univers parallèle, ce n'était plus ma belle Floride qui était cet état rayon de soleil. Non. C'était ses bras, son regard, son sourire, sa personne tout entière. Mason. Comme il est nommé à présent. Je n'ai jamais eu aussi peu de secret pour une personne, dans le sens où on sait l'un sur l'autre ce que je pense être le pire. Ses paroles m'atteignent mais je ne peux m'empêcher de me concentrer sur lui, le temps est passé, on a tout deux changé, un peu. Je ne le voyais qu'à travers des mots, et pourtant aujourd'hui il est bel et bien à mes côtés, en train de charger mes affaires dans ce beau véhicule. Il a toujours été doué avec les voitures, ça ne m'étonnerait pas que ce petit bijou soit passé par ses mains.

« Le trajet m'a paru interminable. »

Je baisse les yeux alors que ma main se pose sur le beau bolide, puis je reporte à nouveau mon attention vers mon ami. Mon étoile, ou mon rayon de soleil, on pourrait simplement dire ma lumière, il est vrai.

« Je suis un peu.. Secouée. Je n'ai pas vraiment envie de me retrouver seule de suite. »

Ca doit être là ma façon de lui faire comprendre que oui. Je veux aller manger un bout avec lui. Parce que je ne me vois pas être confrontée à moi-même pour le moment, j'ai déjà trop eu de temps pour cogiter dans l'appareil. Je dois retrouver mon sourire, je le dois, mais je crois que tout ça me rend totalement incontrôlable émotionnellement parlant. Je suis reconnaissante, rien que pour le fait d'être ici. Ca ne sera pas évident, c'est certain, mais malgré tout, je suis là. Je prends une inspiration, puis je me redresse, m'approchant de cet homme avant de passer une main dans ses cheveux pour ébouriffer ces derniers, et avec peu d'assurance mais beaucoup de candeur, je reviens chercher ses bras. Parce que dans le feu de l'action, parce que pour avoir voulu faire la forte, j'ai tenté de rejeter tout ce qui m'habite en ce moment, tout à l'heure. Le rire pour effacer la peine, ça marche, mais j'ai encore du mal à faire semblant. Il sait tout. Il a lu mon âme, mon âme mise à nue sur un bout de papier. A quoi bon prétendre que tout va bien, à quoi bon fausser mes réactions.

Je reste contre lui, même s'il n'aime peut-être pas ça, c'est là tout ce dont j'ai besoin, avant d'avaler quoi que ce soit, j'ai juste comme un besoin de m'assurer que je suis vraiment là, près de lui. Je me rappelle de lui, il y a des années, on ne s'est pourtant pas croisé pendant un long moment, on a dut passé que quelques heures ensemble. J'étais pas plus petite, mais sûrement davantage la copie d'une poupée Barbie qu'aujourd'hui. Oui, du maquillage, une silhouette toujours aussi fine qu'aujourd'hui, les dernières fringues à la mode, toujours une manucure réalisée à la perfection, et encore aucune trace d'encre sur l'épiderme. Aujourd'hui je n'ai changé que sur quelques détails. La chevelure, et les tatouages, sans doute. Je ne porte pas non plus autant de matière sur le visage qu'avant.

Ce silence. Ce silence qui n'est pas destructeur pour une fois. Je n'ai aucune idée de l'heure qu'il est maintenant, parce que j'ai perdu toute notion du temps, ou de quoi que ce soit, en réalité. Ce genre de silence où sont partagées les émotions uniquement. J'en profite autant que je le peux, cela dit je ne suis pas certaine de vouloir que ça s'arrête réellement, puis je m'éloigne un peu, à contre cœur.

« Si ça tenait qu'à moi je te lâcherai pas, mais.. Je crois que mon estomac est aussi partant pour la nourriture. »

Un nouveau sourire présent sur mes lèvres, je laisse le pilote contourner la voiture et on prend chacun place dans le véhicule. Je lui fais confiance pour l'endroit. On quitte enfin l'aéroport, celui que je connaîtrais bientôt par cœur avec les fréquents aller-retour que je peux faire au cours de l'année. J'observe à travers la vitre la route sans pour autant oublier Mason.

« J'te fais confiance, après la nourriture de l'avion je pourrais avaler n'importe quoi je pense. »

On est qu'à 30 minutes, de ce qu'à dit mon ami, alors on ne tarde pas à arriver. Ca change totalement de Miami. Il n'y a pas photo, je pense qu'il doit se douter que je risque d'avoir du mal avec ce changement plutôt brutal. J'ai choisi de loger dans l'hôtel parce que je ne me voyais pas m'occuper d'un réel espace à moi, ça m'est juste impossible pour le moment. Enfin, on verra plus tard pour le Pembroke, pour le moment il est l'heure de ravir nos estomacs. Une fois que nous sommes garés nous ne tardons pas à quitter le véhicule, je dois avouer ne pas savoir où nous sommes, mais ça m'importe peu. Je récupère mon sac à main, et je suis donc mon ami, jusqu'à l'endroit qu'il a en tête.






Heaven backwards
never wore so well that name, coz' i'm living hell~ byendlesslove.
http://godhatesus.forumactif.com/t453-nevaeh-sunshine-gal-feels-like-frozen#7281http://godhatesus.forumactif.com/t455-nevaeh-heaven-backwards-living-hell
Voir le profil de l'utilisateur Mason Marshall
aka Nimble fingers

avatar

Âge : 34 ballais
Genre : Masculin
Occupation : Mécano / Trafiquant de pièces auto-moto pour les Ghoulies
Quartier : Southside

Date d'inscription : 29/05/2018
Messages : 1921
Points : 6387
Avatar : Joseph Gilgun
Crédits : av (c) lux aeterna / si (c) kss


#Dim 14 Oct - 15:50Message
Le trajet lui a semblé interminable... en même temps, vu l'état dans lequel elle est, tout et n'importe quoi doit lui sembler interminable. Tout comme pour Mason, l'attente de la revoir lui a  semblé trois ou quatre fois plus long que la réalité du temps... s'il n'avait pas regardé sa monte presque toutes les minutes dans un geste devenu automatique, en attendant de voir le visage familier de Neva apparaître, il n'en n'était certainement pas loin... à croire que le temps semble tronqué et modifié par l'impatience, le stress, l'envie, le souvenir,... cette notion perturbée par des émotions, des sentiments, qui rendent le temps incalculable et immesurable...

Elle ajoute qu'elle est un peu secouée. Qu'elle n'a pas envie de se retrouvée seule tout de suite... le pilote compati. Il l'a regarde avec bienveillance, le visage attendri. S'il avait évité toute compagnie régulière et amicale après son premier séjour en prison, ce n'était pas le cas, ni l'envie de tout le monde. Sans doute pour préserver ses amis de sa déchéance, ou encore pour se préserver de la réalité... cette réalité fatale. Celle dans laquelle il avait été un champion, il avait marié la femme qu'il aimait éperdument, il travaillait avec son meilleur ami, il vivait un rêve... rêve qu'il a bousillé en se jettent lui-même dans la gueule béante de la tragédie, du regret, du souvenir,... certes. C'était sa réalité. Sa grande stupidité. Jamais au grand jamais, il ne ferait subir ça à qui que ce soit. Surtout pas à Neva. D'autant plus qu'elle n'est pas prête à s'enfoncer dans la solitude d'une nouvelle vie, dans justement, une nouvelle vie... Il serait là. Comme promis, il serait là pour elle. Il lui a tendu la main et ce n'était certainement pas pour la lâcher. Il fallait qu'il lui change les idées. Qu'il la sorte de cette torture mentale dans laquelle on s'enfonce lorsqu'on a que ça à faire et qu'on se prépare à vivre un grand changement. De fait, sa réplique signifiait que oui, elle serait capable de suivre Mason n'importe où, tant qu'il lui occupe son esprit... Les pensées et l’imagination sont les pires fléaux de l’homme. La torture mentale est bien plus puissante que la torture physique… Pour en avoir déjà fait les frais, Mason incarnera ce gardien, empêchant son amie de sombrer et de s’enfoncer plus qu’elle ne l’est déjà. Métaphore absurde de la part d’un bourreau…

Dans un geste  amical, elle vient lui ébouriffer les cheveux, avant de venir chercher ses bras. Le taulard sourit. Le contact humain. Celui qui réconforte par la chaleur du geste et du corps. Celui qu'il n'a plus donné depuis trop longtemps maintenant. Celui qu'il aurait presque oublié! Même si quelque part, il le sait et il l'attendait secrètement. Ce geste lui fait du bien. Il se doute qu'elle en a besoin, mais jamais il ne lui aurait imposé, l'aillant oublié. Perdu. Et pourtant,  elle est loin de savoir à quel point ce contacte lui fait du bien et à quel point ce contacte lui a manqué... ce n'est que maintenant qu'il s'en rend compte... un peu surpris et en décalé, Mason pose sa main entre ses omoplates pour la serrer contre lui. Il presse son souvenir dans ce câlin intimiste. Il accueille  et maintient sa présence contre son cœur. Il est heureux de la revoir. Il est heureux de l'avoir rencontré et il se sait chanceux d'avoir une telle relation avec elle. Comme si le temps était suspendu. Comme si la gravité avait cessée d’être là. Aujourd'hui, il est là pour elle comme elle a été là pour lui, d’une autre façon. Il l'entoure de ses bras. Ce contacte dure,  mais ni trop, ni trop peu. À ce moment-là, ils n’ont pas besoin de mots pour s’exprimer. Tous deux savent ce que l’autre pense, silencieusement, perdus dans ce geste d’affection qui fait cruellement défaut au pilote, bien plus qu’il n’ose se l’avouer.

« Si ça tenait qu'à moi je te lâcherai pas, mais. Je crois que mon estomac est aussi partant pour la nourriture. » Dit-elle, en s’éloignant, forcée. Mason rigole. Un peu mal à l’aise que cette étreinte ait été, qu’il y ait trouvé un manque, et qu’elle soit terminée à présent.

Installés dans la voiture, sur la route, Neva’ précisa qu’elle était capable d’avaler n’importe quoi après ce qu’elle a mangé dans l’avion. Mason acquiesce :

« Tu m’étonne… »

Dit-il, d’une force tranquille.
Il l’aurait bien emmené chez Pop’s. Le meilleur diner de la région, mais il craignait un peu cet endroit. Pour ce que son gang avait prévu. Pour les gens qu’il risquait de croiser. L’emmener chez lui ? Pas pour manger… Ce serait un suicide culinaire, n’aillant pas grand-chose de plus relevé que la bouffe de l’avion à lui proposer…

Sur la route, il y avait ce petit fastfood. Endroit de passage pour les voyageurs. Rarement peuplé, il tombait à pic. Même si Mason savait que sa protégée faisait assez attention à son alimentation, il préférait cet endroit davantage protecteur de leur intimité et de leur sécurité, que le diner… Et puis, il aurait l’occasion de lui faire visiter la ville plus tard. Pour l’heure, elle n’avait pas envie de rester seule, elle était affamée et ils faillaient qu’ils discutent un peu de ses prochains plans à Riverdale.

Mason invita Neva à s’installer à table et à commander. Sans se montrer trop avenant, il lui murmura :

« Prends c’qui t’fais plaisir. J’tiens à t’offrir ton premier fastfood Riverdalien ! »

Dit-il, avec une petite pointe d’humour, pour détendre un peu l’atmosphère.
Quant à lui, il ne comptait commander qu’un lot de pommes frites. D’habitude, grand consommateur de bière, l’accident de voiture lui aura donné une trouille monstre de conduire après avoir bu. Nécrose. Souvenir dévorant qui aurait fait baisser sa tolérance à zéro, malgré sa haute résistance obtenue dans la déchéance…
(c) kss



http://godhatesus.forumactif.com/t160-nimble-fingers-mm#1650http://godhatesus.forumactif.com/t166-nimble-fingers#1706
Voir le profil de l'utilisateur Nevaeh Baker
Modo ☾ dove & grenade

avatar

Âge : 28 ☾
Occupation : Spa praticienne ☾ Coach de vie , humaniste ☾ boxe
Quartier : Northside

Date d'inscription : 16/09/2018
Messages : 664
Points : 817
Avatar : Yulia ☾ Enrickie
Multicomptes : Love game gold member ; Aura ☾ Poupée russe ; Alaska

#Lun 15 Oct - 15:32Message
 

dear lucky star, i'm home

 
Nevaeh Baker  ϟ  Mason Marshall .

Cette étreinte. J'en ai peut-être longtemps rêvé. Un moment de douceur, un moment de complicité, un moment où je suis enlacée par autre chose qu'un sentiment de solitude pesant et destructeur. Non, c'est une étreinte bel et bien vivante. Elle n'aura pas duré longtemps, c'est bien vrai, mais ça n'empêche que je risquerai d'en quémander d'autre. Non là l'envie de m'imposer à Mason, bien entendu, parce que je ne voudrais pas être de trop, je ne voudrais pas lui en demander trop. Je n'ai aucune idée de l'endroit dans lequel nous mangerons, ni même d'à quoi ressemble les bâtiments qui entoureront mon lieu de résidence. Peu importe l'endroit, peu importe la nourriture, peu importe l'ambiance, peu importe n'importe quels statistique, tant que je reste à ses côtés, pour l'instant, je sais que ça ira. Du moins, ça ira toujours mieux que dans mon lit vide du grand hôtel de Miami. C'est sur la route que je me mets à me perdre dans mes pensées, alors qu'on finit par arriver sur le parking d'un fastfood de fortune. On retrouve rapidement l'extérieur, il fait frais. Ce vent est comme une belle claque pour me ramener à ma nouvelle réalité. Je rentre à l'intérieur de la bâtisse en compagnie du pilote puis on finit par s'installer. Du moins, je m'assieds en premier. Je l'invite en tapotant le vide à mes côtés à s'installer près de moi. Le vide m'effraie toujours autant. « Prends c’qui t’fais plaisir. J’tiens à t’offrir ton premier fastfood Riverdalien ! » Ses mots, son ton qui reste tout de même doux, je ne peux retenir ce sourire à nouveau. Je ne serai pas étonné d'en avoir mal, tant cet automatisme avait manqué à mes lèvres.

« Tu m'en vois honorée ! » Oui, je ne mange pas souvent dans les fastfood, mais ça peut m'arriver, puis qui suis-je pour jouer les difficiles, je lui ai dis, la nourriture de l'avion c'est facilement détrônable. « Je vais sûrement prendre.. Leur plus gros burger qui contient du bacon.. Puis.. Des frites et un soda. Tu sais que ça fait des mooois que je n'ai pas bu de soda ? Oui je sais, je me rebelle un peu tu vois. »

Je replace l'une de mes mèches avant de regarder Mason, on finit par commander, je pense bien que le serveur fut étonné que les commandes ne soient pas inversées. Comme s'il était impossible que mon corps puisse supporter autant de nourriture. Il part tout de même rapidement pour passer notre commande, et je me cale à nouveau comme par automatisme contre le corps du pilote. Nos secrets partagés, il est au courant pour tout ce qui m'est arrivé tout comme je sais un brin de sa situation. « Mason ». Ce nouveau nom. Je l'aime bien. J'ai toujours trouvé que c'était un joli prénom, il lui va plutôt bien en plus de cela. Il sait tout, mais ce n'est pas le cas des personnes qui me suivent derrière leurs écrans. Bien sûr. Comment expliquer que ta vie est partie en fumée quand on te voit tous les jours radieuse. Comment, même si elle n'a jamais été présente sur les clichés que j'ai pu partager, dire que ma fille n'est plus. Comment réussir à parler de ça devant des milliers de personnes ? Je fais semblant. Je fais semblant depuis un an, je fais semblant que rien n'a changé. Mason doit me prendre pour une tarée, parce que plusieurs fois on me parle de ma petite fille, plusieurs fois je fais comme si tout allait bien, et à chaque fois ça me tue un peu plus. Je sais que tout n'est pas beau à Riverdale. Je sais pour la majeure partie des événements, c'est sans doute pour ça qu'ils ne sont pas contre un peu de publicité. Je sais pour Mason. Je sais pour les Ghoulies. Je sais pour les événements qui inquiètent et effraient les habitants. Je ferme les yeux le temps d'un instant, puis redresse la tête, pour pouvoir atteindre la joue de mon ange gardien, et y déposer un baiser. Ce n'est pas grand chose, parce que je ne pourrais jamais réussir à mettre des mots ou à montrer par des actions à quel point je lui suis reconnaissante.

« Je compte sur toi.. Pour m'aider à choisir une voiture au fait. Ou une moto. Mais dans ce cas là j'aurai besoin de davantage de conseils, j'ai conduis une moto qu'une seule fois. »

Je pense qu'il a du mal à m'imaginer sur une moto, ou du moins qu'il a du mal à imaginer la fille qu'il a rencontré il y a 10 ans sur une moto. J'ai tout planifié pour ma vie ici, tout sauf le véhicule. Ca n'est pas trop un problème, dans le sens où Riverdale, ça n'est pas Miami, mais tout de même. J'imagine qu'avec ce qui se passe, il est parfois plus prudent d'être à l'intérieur d'une voiture pour se déplacer, même si j'ai choisi de vivre dans le quartier le plus sûr. Un immeuble appartenant aux Lodge est sans doute un endroit bien protégé, du moins je l'espère. Je ne sais pas si je devrais avoir à m'inquiéter des Ghoulies à l'avenir. Je ne veux pas parler de ça, pas maintenant, parce que ça gâcherait sans doute tout, parce qu'il aurait peut-être peur de mon point de vue sur tout ça, je n'en sais rien. Enfin, je suis là, après tout, ce qui signifie déjà que j'acceptais cette partie de sa vie et cette ville comme nouveau point de départ.

Notre repas finis par arriver, effectivement « le plus gros » était bel et bien gros. Je crois que ça fait bien rire le pilote que je regarde immédiatement du coin de l'oeil. On me croit si incapable de m'enfiler un burger gros comme ma tête ? J'exagère peut-être, mais tout de même. Bon par contre avec ça je ne suis pas certaine de faire un massacre sur les frites.

« Je suis sûre que tu meurs d'envie de parier pour le fait que je termine ou non mon repas ! »

Après tout, pourquoi pas, un petit pari, ça pourrait bien animer cette soirée davantage, puis je suis curieuse de voir ce que je pourrais obtenir contre l'assassinat de mon repas.






Heaven backwards
never wore so well that name, coz' i'm living hell~ byendlesslove.
http://godhatesus.forumactif.com/t453-nevaeh-sunshine-gal-feels-like-frozen#7281http://godhatesus.forumactif.com/t455-nevaeh-heaven-backwards-living-hell
Voir le profil de l'utilisateur Mason Marshall
aka Nimble fingers

avatar

Âge : 34 ballais
Genre : Masculin
Occupation : Mécano / Trafiquant de pièces auto-moto pour les Ghoulies
Quartier : Southside

Date d'inscription : 29/05/2018
Messages : 1921
Points : 6387
Avatar : Joseph Gilgun
Crédits : av (c) lux aeterna / si (c) kss


#Sam 20 Oct - 18:30Message
« Tu m'en vois honorée ! » Spontanéité agréable. Remarque entrant dans le jeu et l’ironie du sarcasme qu’il venait de lui lancer. « Je vais sûrement prendre.. Leur plus gros burger qui contient du bacon.. Puis.. Des frites et un soda. Tu sais que ça fait des mooois que je n'ai pas bu de soda ? Oui je sais, je me rebelle un peu tu vois. » Le sourire amusé lui revient. En fait, l’avait-il seulement quitté depuis qu’il l’avait retrouvé à l’aéroport ?

La commande est prise. En effet, le serveur était sans doute étonné que les commandes ne soient pas inversées… En même temps, personne ne pouvait deviner que Neva’ venait de subir un vol avec de la nourriture d’avion où tout a littéralement le goût de carton ou de plastique, et que la majorité de cette bouffe finit par se retrouver dans la poubelle… Il faut dire qu’en voyage, l’endroit où tu manges le mieux, c’est quand même en bateau. Et ça, Mason pourrait en témoigner !

La blonde se cale contre Mason, comme si elle s’y appuyait. Ça ne le gêne pas. Le contacte lui fait du bien même… Au-delà du fait que ce soit celles de Neva’, la chaleur et la proximité humaine sont déshumanisantes lorsqu’elles viennent à manquer à quelqu’un… Ce n’est pas pour rien qu’on isole les prisonniers dans des cellules… Cet instant de pause. Cet instant où ils savent tout l’un de l’autre et que personne ne peut voir ou deviner à quel point ils sont liés. À quel point le poids du passé leur pèse sur les épaules. Ça fait partie des choses invisibles qui lient à jamais les êtres humains entre eux.

Elle dépose un baiser sur sa joue avant de se redresser et de lui dire : « Je compte sur toi.. Pour m'aider à choisir une voiture au fait. Ou une moto. Mais dans ce cas-là j'aurai besoin de davantage de conseils, j'ai conduis une moto qu'une seule fois. » C’est un geste de reconnaissance. Il le sait. Il le devine aisément. Il se cale dans le fond de la banquette et il lui répond, bienveillant :

« T’en fais pas. On va t’trouver c’qu’il te faut. Lui dit-il. Parce que c’est vrai qu’à Riverdale, il y a autant de belles caisses que  de belles motos qui vadrouillent dans les rues. Puis, en fonction de son job, de sa maison, de la situation, et de ses besoins, il fallait faire un choix réfléchi. Quoi qu’elle choisisse, elle n’avait pas à s’en faire. Le pilote serait là pour la conseiller, la guider et peut-être lui réapprendre à piloter. En tant que mécanicien pour les Ghoulies, friands de belles caisses et en tant qu’ex-champion de moto, il avait de quoi combler les deux genres de public. Bon, même s’il a une préférence nostalgique pour la moto ! Tu veux qu’on y regarde à ça demain ?»

Lui demanda-t-il directement. En fait, il ne savait pas grand-chose de ses plans jusqu’à présent. Il savait qu’elle allait devoir s’installer, mais il ne savait pas encore où elle allait dormir ce soir. Peut-être qu’elle avait prévu l’hôtel mais, avec toutes ses valises… ? Puis, de l’hôtel à son futur lieu de résidence, elle s’y rendrait comment ? C’est pour ça qu’il était là. C’est pour ça qu’il avait demandé à être libéré et travailler de façon aléatoire cette semaine, histoire d’être dispo pour Neva’.

Le serveur au tablier tâché dépose leur commande sur la table, Mason sourit à l’idée de voir Neva’ manger. Parce qu’elle doit avoir la dalle, et parce que regarder quelqu’un manger de bon cœur a quelque chose d’assez amusant. Allez savoir pourquoi d’ailleurs… D’ailleurs, vu sa tête, Mason ne put s’empêcher de rigoler ! Visiblement, elle s’attendait à autre chose ! « Je suis sûre que tu meurs d'envie de parier pour le fait que je termine ou non mon repas ! » En rigolant, il lui répondit :

« Et comment ! » Dit-il de bon cœur… Puis, en attrapant son verre violet, il ajouta : « Si t’arrives à finir ton repas, je t’autorise à m’enfermer dans ton futur SPA pendant une journée entière sans me plaindre et sans protester, et à m’faire subir c’que tu veux ! »

Dit-il en rigolant et en mangeant une frite avec un regard de défi vers Neva’... Ouais, parce que nope, le SPA, le bienêtre du corps, l’esthétique, tout ça tout ça, ça le dépasse complètement ! Et elle le sait ! Il sait que certaines choses sont efficace pour le corps et l’esprit, mais Mason est incapable de se détendre et de relâché la pression… Hyper sensible des pieds en plus….  Et connaissant Neva’, elle serait très certainement ravie de voir cet individu dénoter complètement avec cet univers, enfermé de gré dans son monde, à être l’esclave de ses pratiques sans avoir le droit de se rebeller… Une anecdote marante à raconter, et une situation qu’il n’espérait jamais vivre ! Quoi que si elle arrive à lui faire prendre goût… Ce serait un beau challenge !
Ceci dit, il était persuadé qu’elle n’arriverait pas à finir son assiette. Du coup, il n’avait pas à s’inquiéter.
(c) kss



http://godhatesus.forumactif.com/t160-nimble-fingers-mm#1650http://godhatesus.forumactif.com/t166-nimble-fingers#1706
Voir le profil de l'utilisateur Nevaeh Baker
Modo ☾ dove & grenade

avatar

Âge : 28 ☾
Occupation : Spa praticienne ☾ Coach de vie , humaniste ☾ boxe
Quartier : Northside

Date d'inscription : 16/09/2018
Messages : 664
Points : 817
Avatar : Yulia ☾ Enrickie
Multicomptes : Love game gold member ; Aura ☾ Poupée russe ; Alaska

#Jeu 1 Nov - 18:19Message
 

dear lucky star, i'm home

 
Nevaeh Baker  ϟ  Mason Marshall .

Rien ne pourrait supprimer la lourdeur et l'arrachement que subit mon cœur depuis ces nombreux mois. Rien ne pourrait supprimer ça et je ne pensais pas que ça pourrait quitter mon esprit le temps d'un instant. Je pensais que jamais je ne pourrais retrouver un semblant de sourire, un semblant de bonheur. Oui, c'était comme une utopie condamnée à ne jamais arriver, jusqu'à ce que je retrouve Mason. Jusqu'à ce que je retrouve le réconfort auprès d'une âme bienveillante. « T’en fais pas. On va t’trouver c’qu’il te faut. Tu veux qu’on y regarde à ça demain ? » Avait-il dit. Oui. C'est un oui silencieux, bien sûr, mais il est évident que je voudrais être à ses côtés demain, que ce soit pour trouver mon futur moyen de locomotion ou pour manger un burger moins imposant que celui que le serveur fini par m'emmener. J'avais rapidement déchanté, d'ailleurs, puis un pari était lancé. « Et comment ! Si t’arrives à finir ton repas, je t’autorise à m’enfermer dans ton futur SPA pendant une journée entière sans me plaindre et sans protester, et à m’faire subir c’que tu veux ! » Je ris, il serait tellement perdu s'il mettait les pieds dans mon centre de bien-être. C'est peut-être tout le contraire du genre de clients masculins que je peux avoir, mais il n'en perd pas de charme pour autant. Les hommes viennent soit parce qu'ils ont de l'argent à dépenser, soit pour supprimer les reproches que leurs femmes peuvent leurs faire. Après il y a une troisième catégories, les coquets. Je les adore d'ailleurs, c'est ceux que je préfère de loin, parce que j'ai parfois du mal avec la clientèle féminine.

« Tu sais que je vais tout faire pour terminer mon repas, rien que pour voir ta tête quand tu rentrera dans mon Spa ? »

Il le sait. Ca me provoquerait trop de satisfaction de le voir mettre les pieds dans cet univers qui lui est tellement inconnu. Cela dit, j'imagine qu'il pourrait très bien venir juste pour me voir, du moins je l'espère. Parce que sa présence suffit à apaiser toutes mes plaies invisibles.

« Sinon.. Oui. Demain ça me va. J'ai pas de rendez-vous avant quelques jours, le temps que je vois à quoi ressemble mon entreprise. Je devrais sûrement m'installer un minimum, mais ce sera tout.. D'ailleurs vu l'heure qu'il est, je crois qu'avec toutes mes affaires je vais faire un bordel monumentale dans l'immeuble.. Je risque d'avoir des ennemis directement parmi mes voisins. »

Je lève les yeux au ciel puis, finalement, l'appel de la nourriture vient, parce que bon, après avoir parlé de mon futur échec cuisant, il fallait bien que je tente de gagner ce petit concours officieux. Je prends donc cet énorme burger avant d'en récupérer une bouchée.

« Bordel. De. »

Il est délicieux. Oui. Et oui je ne parle jamais ainsi, parce que je fais toujours attention à mon langage, je crois bien que Mason sera le seul à m'entendre dire des mots pareils. Je crois aussi que ça n'a rien de trop choquant pour lui, bien qu'il sache que je me tiens toujours à l'image de la parfaite spa praticienne. Je repose l'imposant sandwich puis je récupère un peu de soda, et des frites, avec un tel appétit que ça doit en être bien trop amusant pour mon cher ami. J'ai limite des étoiles dans les yeux maintenant que je peux enfin satisfaire mon appétit et ma déshydratation.

« Je crois que.. Demain je vais aussi aller faire du sport.. D'ailleurs.. Je me suis déjà inscrite à la salle de boxe.. »

Je ne sais pas si j'aurai la force d'y aller, mais c'est comme pour dire que je regrettai déjà d'avoir jeté mon dévolue sur ce menu là. C'est peut-être ridicule pour les autres, que je fasse autant attention à tout ça, au nombre de calories, à la boisson que je choisis, à tout. Mason ne connaît pas trop cette partie obsessionnelle. Enfin. Il sait que j'aime prendre soin de mon apparence, parce que ça saute aux yeux pour toute personne qui poserait son regard sur moi. Il ne doit juste pas savoir que c'est un travail à plein temps maintenant, compter les calories, peser, re-peser, suivre une routine particulière de sport. La boxe c'est autre chose. Ca, c'est le côté défouloir. La seule chose qui pouvait me détendre à Miami, parce que je ne voyais personne. Alors j'allais à la salle, et je m'entraînais jusqu'à ce que je sois au sol. Mauvaise chose aussi. C'est certain. Je récupère à nouveau des frites puis je poursuis mon ascension du burger au bacon.

« C'est vraiment trop bon. Tu vas me rendre accro aux burgers, aux motos, et puis quoi d'autres ? D'ailleurs.. Si je finis pas.. Tu as une idée de ton lot à gagner ? »

Je n'ai aucune idée de ce que je pourrais lui proposer de suite. Peut-être pas parce que je ne le connais pas, mais parce que je voudrais être sûre que la récompense lui plaise. Il pourrait me demander n'importe quoi ainsi. Cela dit, lui dire ça ne veut pas dire que je ne vais pas tenter de mettre k.o cet hamburger, bien au contraire. Je compte pas spécialement perdre, mais, on ne sait jamais, mon corps est trop peu habitué à ingurgiter autant de nourriture, il ne l'a jamais été dans mes souvenirs. J'ai toujours été habituée à faire attention à ci, à ça.






Heaven backwards
never wore so well that name, coz' i'm living hell~ byendlesslove.
http://godhatesus.forumactif.com/t453-nevaeh-sunshine-gal-feels-like-frozen#7281http://godhatesus.forumactif.com/t455-nevaeh-heaven-backwards-living-hell
Voir le profil de l'utilisateur Mason Marshall
aka Nimble fingers

avatar

Âge : 34 ballais
Genre : Masculin
Occupation : Mécano / Trafiquant de pièces auto-moto pour les Ghoulies
Quartier : Southside

Date d'inscription : 29/05/2018
Messages : 1921
Points : 6387
Avatar : Joseph Gilgun
Crédits : av (c) lux aeterna / si (c) kss


#Jeu 1 Nov - 21:58Message
« Tu sais que je vais tout faire pour terminer mon repas, rien que pour voir ta tête quand tu rentreras dans mon Spa ? » Ho que oui il le savait ! Et il avait bien peur qu’elle se goinfre au point de se rendre malade, rien que pour le voir débarquer dans son centre, à moitié nu, le haut du corps empli de tatouage et une serviette autour de la taille… (Trop courte la serviette, sinon, le gag ne serait pas complet et le sentiment de gêne non plus… ! ) Nope. Masson imaginait trop cette scène improbable ! Et il reste est loin de se douter à quel point ça pourrait lui faire du bien… ! Bien sûr qu’il le savait ! Et il acquiesce en même temps qu’il rit… Se rendant compte du risque qu’il venait de prendre, en proposant ça… !
Quoi qu’il en soit, pari tenu ou non, il irait de toute façon lui rendre visite. Souvent. Il viendrait la voir pour s’assurer qu’elle aille bien. Ne serait-ce que passer devant cette porte qu’il imagine vitrée, la voir au travers. Apercevoir son sourire. Faire un signe de la main et repartir. Tel le chien de garde qui fait sa ronde de nuit…

« Sinon.. Oui. Demain ça me va. J'ai pas de rendez-vous avant quelques jours, le temps que je vois à quoi ressemble mon entreprise. Je devrais sûrement m'installer un minimum, mais ce sera tout.. D'ailleurs vu l'heure qu'il est, je crois qu'avec toutes mes affaires je vais faire un bordel monumentale dans l'immeuble.. Je risque d'avoir des ennemis directement parmi mes voisins. » À ces mots, Mason détourne le regard un instant. Il regarde le vide devant lui. Il a une idée. Ou plutôt, une proposition à lui faire…

« Bordel. De. » Le pilote hausse les sourcils en pouffant une fois de plus. Apparemment, le burger dans lequel elle venait de croquer à pleine dent, lui semblait bon… En réalité, tout ce qu’elle aurait pu ingurgiter après cette bouffe d’avion, lui aurait semblé délicieux… Il attrape une fritte avec les doigts et commence à manger en même temps qu’elle. Grignoter surtout… Le spectacle qui se déroule à côté de lui est bien trop paradoxal et trop drôle que pour en rater une seule seconde !

« Je crois que.. Demain je vais aussi aller faire du sport.. D'ailleurs.. Je me suis déjà inscrite à la salle de boxe.. » Mason répondit alors spontanément, étonné :

« Déjà ?! T’as pas perdu d’temps ! »

En réalité, il n’était qu’à moitié étonné. Il connaissait bien les habitudes de Neva’. Mais savoir qu’elle était déjà plus au fait avec le sport qu’avec les autres points de sa nouvelle vie ici, l’étonnait quand même. Il lui soupçonna une petite addiction…

« C'est vraiment trop bon. Tu vas me rendre accro aux burgers, aux motos, et puis quoi d'autres ? D'ailleurs.. Si je finis pas.. Tu as une idée de ton lot à gagner ? » Ajoute-t-elle, retournant à son burger. Le sourire de Mason se fait satisfait. Il est content de la voir manger de bon cœur. Du coup, il répondit à sa question, un faux air du gars qui réfléchit…

« Hmm… Si tu n’finis pas, tu s’ra obligée de m’payer notre prochain repas dans l’meilleur dinner de la ville ! Et là… LÀ, les burgers et les milkshakes sont f.a.n.t.a.s.t.i.q.u.e.s ! »

Lui avait-il répondu, en insistant bien sur le dernier mot. Bon. Clairement, ce n’était absolument pas équitable ! Le Pop’s dinner était très abordable, et les milkshakes étaient vraiment incontournables… - même si ce n’était pas vraiment la saison – Mason y passait encore bien pour en prendre à emporter. Du coup,  ouais… Il avait fait exprès de ne pas viser trop haut et de lui donner un gage pas trop contraignant si elle perdait... Et puis, ça sera l’occasion de passer encore un moment ensemble ! Il ajouta tout de suite après, avec la paille de son soda dans la bouche :

« D’ailleurs… avant de devenir accros aux burgers et aux motos, tu seras accros à leurs milkshakes ! Crois-moi ! »
(c) kss



http://godhatesus.forumactif.com/t160-nimble-fingers-mm#1650http://godhatesus.forumactif.com/t166-nimble-fingers#1706
Voir le profil de l'utilisateur Nevaeh Baker
Modo ☾ dove & grenade

avatar

Âge : 28 ☾
Occupation : Spa praticienne ☾ Coach de vie , humaniste ☾ boxe
Quartier : Northside

Date d'inscription : 16/09/2018
Messages : 664
Points : 817
Avatar : Yulia ☾ Enrickie
Multicomptes : Love game gold member ; Aura ☾ Poupée russe ; Alaska

#Jeu 1 Nov - 22:48Message
 

dear lucky star, i'm home

 
Nevaeh Baker  ϟ  Mason Marshall .

« Déjà ?! T’as pas perdu d’temps ! » Mason a l'air étonné. Il est vrai que c'est la chose la plus stable dont je lui ai fait part jusqu'à présent. Je ne lui ai d'ailleurs pas donné davantage d'informations quant à mon futur logement, il ne sait donc pas que je vais vivre au Pembroke. La boxe n'est pas tant un plaisir pour moi, bien que j'en sois devenue totalement accro. Oui, ça n'est qu'un moyen de libérer ma colère qui peine à rétrécir malgré tout mes efforts. C'est soit la boxe, soit l'alcool, et autant dire que je sais quelle réponse à mes problèmes Mason préférera. J'ai simplement souris à sa remarque, je ne sais pas trop ce que ma vie va devenir à présent, je dois dire que j'ai tout fait pour réussir à fuir Miami, mais je sens bien que le début sera difficile. La seule chose qui me maintiendra ce sera la boxe, oui, mon boulot, forcément, et mon allié de toujours. Si je puis dire. Il sera important de réussir à organiser tout ça plus tard, pour l'instant c'est un fouillis sans nom, c'est vrai. Je dois poursuivre toutes les procédures administratives, faire tout ce qui est plus ou moins désagréable.

Mason me regarde manger et on peut dire qu'il s'en donne à cœur joie, je crois que même moi je rirais si je me voyais. Je termine une bouchée de plus avant de reprendre du soda, puis j'écoute par la suite sa réponse. « Hmm… Si tu n’finis pas, tu s’ra obligée de m’payer notre prochain repas dans l’meilleur dinner de la ville ! Et là… LÀ, les burgers et les milkshakes sont f.a.n.t.a.s.t.i.q.u.e.s ! » Je me mets à sourire.

« Milkshake. Là tu me parles tu vois.. Ca j'en prends tout le temps, alors t'aura pas intérêt à manquer de me montrer cet endroit du coup ! Surtout s'ils ont si bonne réputation ! »

Oui, j'adore les milkshakes, on a tous notre péché mignon, moi c'est sans doute ça. Et les cheesecake. Je suis une véritable accro de ces choses là, mon cher ami le découvrira bien vite, surtout s'il est amené à passer à la maison. A la maison.. D'ailleurs. Je lève les yeux au ciel puis je me tourne un peu vers lui après une autre bouchée de burger dégustée savoureusement.

« Mmh.. D'ailleurs. Je crois savoir que ça a bonne réputation mais.. Tu dois mieux connaître que moi l'endroit où je vais vivre.. Le Pembroke, ça te dit quelque chose ? Je me suis dis que j'avais pas besoin de te dire où j'irai parce que Riverdale n'a pas l'air d'être bien grande alors.. Mais faudrait peut-être que je songe à avoir ton avis sur ce choix. »

Je sais que c'est luxueux. Que j'aurai un appartement sur un étage et que cet immeuble appartient aux Lodge. Je ne les connais pas personnellement mais internet nous en apprend tellement de nos jours. Je ne sais pas ce que pense Mason de cet endroit, j'espère que je ne fais pas de mauvais choix en tout cas. J'aurai volontiers choisis une maison, mais je ne me sentais pas prête pour ça, et j'aurai peut-être pu choisir quelque chose de plus modeste aussi. Je ne veux pas qu'on me prenne pour la nouvelle riche du quartier non plus, ce n'est pas le but. Oui, même quand tout est déjà payé, je doute encore. Je repose mon hamburger, j'en ai avalé la moitié pour le moment, j'ai toujours faim, oui, mais si je termine trop vite, je serai trop vite séparé de mon pilote favoris, et là je n'en ai aucune envie. Mes bras retrouvent alors sa taille dans un mouvement quelque peu incertain, et je finis par m'installer confortablement, parce que notre étreinte sur le parking ne m'avait sans doute pas suffit, parce que je ne voulais qu'une chose, que ce moment dure encore et encore.

« Même si je gagne, on ira prendre un milkshake. »

Je souris, puis je ferme les yeux juste pour profiter à nouveau de ce contact quémandé silencieusement. La fatigue se ressent de plus en plus, et ma détermination à terminer ce repas s'affaiblit. D'ailleurs je crois que rien qu'au ton employé juste à l'instant, on peut l'entendre que je crois en ma défaite.






Heaven backwards
never wore so well that name, coz' i'm living hell~ byendlesslove.
http://godhatesus.forumactif.com/t453-nevaeh-sunshine-gal-feels-like-frozen#7281http://godhatesus.forumactif.com/t455-nevaeh-heaven-backwards-living-hell
Voir le profil de l'utilisateur Mason Marshall
aka Nimble fingers

avatar

Âge : 34 ballais
Genre : Masculin
Occupation : Mécano / Trafiquant de pièces auto-moto pour les Ghoulies
Quartier : Southside

Date d'inscription : 29/05/2018
Messages : 1921
Points : 6387
Avatar : Joseph Gilgun
Crédits : av (c) lux aeterna / si (c) kss


#Ven 2 Nov - 17:49Message
Son sourire est communicatif. « Milkshake. Là tu me parles tu vois.. Ca j'en prends tout le temps, alors t'aura pas intérêt à manquer de me montrer cet endroit du coup ! Surtout s'ils ont si bonne réputation ! » Évidence. Pop’s était une institution, un incontournable. Tout le monde dans la ville, le savait et le disait. Mais en attendant,… ce dinner allait probablement bientôt changer de propriétaire… Et l’assaut était pour bientôt. Mason espérait juste que si jamais les Ghoulies mettaient la main dessus, que ça ne change pas. Que ça reste la même cuisine, la même ambiance, les mêmes règles… ‘fin. Il peut toujours espérer…

« « Mmh.. D'ailleurs. Je crois savoir que ça a bonne réputation mais.. Tu dois mieux connaître que moi l'endroit où je vais vivre.. Le Pembroke, ça te dit quelque chose ? Je me suis dis que j'avais pas besoin de te dire où j'irai parce que Riverdale n'a pas l'air d'être bien grande alors.. Mais faudrait peut-être que je songe à avoir ton avis sur ce choix. » Ajoute-t-elle, en se retournant vers lui. Mason écoute. Il acquiesce. Finissant la frite qu’il venait de prendre, il lui répondit sincèrement :

« Le Pembroke ouais j’connais. De réputation seulement... À Riverdale, tout l’monde sait à qui cet hôtel appartient. Je pense que c’est un bon choix pour toi. Il est sécure en tout cas… »

Répondit-il de façon objective. Enfin elle lui avait révélé l’endroit qu’elle s’était choisi en attendant que ça se fasse. Honnêtement, c’était un bon choix. Ce genre d’hôtel, luxueux, n’était pas à la portée de tout le monde et ça voulait dire que la sécurité y était certaine. Au moins, il n’aurait pas à s’inquiéter pour elle. De toute façon, le Northside était plus sécurisé que le Southside, quoi qu’il arrive… Ce qui l’ennuyait, c’était que pour sa première nuit, elle allait y être seule. Et dieu seul sait à quel point la solitude est pesante lorsqu’on se retrouve dans un nouvelle endroit où on a toute une vie à reconstruire, avec un passé aussi lourd de sens que ceux du pilote et Neva’… Mason ne la laissera pas seule dans un premier temps. Il ne lui laisser pas l’occasion de broyer du noir. Il l’aidera à démarrer d’un bon pied. Il sera conseiller. Gardien. Confident.
Même si cet hôtel appartient aux Lodge – avec qui le daron de Mason est en concurrence – il s’en fiche… Tout ce qui comptait, c’était le bien être de sa meilleure amie, sa confidente, sa protégée.

Elle repose son hamburger. De ses bras, elle entoure la taille de Mason. Il lève le coude pour la laisser faire. Sa tête contre son torse, il sent son parfum. Celui d’une femme. L’étreinte chaleureuse, encore une fois, ravive le manque. Le manque comblé. Il redescend son bras sur elle. Dans son dos, entourant ses épaules. Geste affectueux, protecteur et symbolique.

« Même si je gagne, on ira prendre un milkshake. » Dit-elle. Mason sourit.

« Évidemment… » Dit-il doucement.

C’était une évidence de toute façon. Elle ne pouvait pas venir à Riverdale, sans faire la connaissance des milkshakes de Pop’s. Le pilote laisse un instant de pause. Regardant le vide, respirant le parfum de Neva. Il pense de plus en plus à l’avenir – quelque peu douteux – que Riverdale pourrait lui réserver. Il souhaite la préserver des malheurs dans lesquels il baigne et dans lesquels il va bientôt se noyer… Elle n’a pas besoin de ça. Mais en même temps, il n’y a qu’ici où il peut veiller sur elle…

Posant son menton contre son front, il lui demanda :

« Neva’… c’n’est pas très grand chez moi mais, si t’as pas envie de restée seule, ma porte t’es toujours ouverte… »

Confidence cachée. Sous-entendu traduisant l’invitation à dormir chez lui, par le manque d’espace mais une hospitalité sans faille. Il traduit aussi d’une compréhension de sa situation. Elle traverse ce que lui a déjà traversé. Et il ne souhaite ça à personne… Surtout pas à elle… !
(c) kss



http://godhatesus.forumactif.com/t160-nimble-fingers-mm#1650http://godhatesus.forumactif.com/t166-nimble-fingers#1706
Voir le profil de l'utilisateur Nevaeh Baker
Modo ☾ dove & grenade

avatar

Âge : 28 ☾
Occupation : Spa praticienne ☾ Coach de vie , humaniste ☾ boxe
Quartier : Northside

Date d'inscription : 16/09/2018
Messages : 664
Points : 817
Avatar : Yulia ☾ Enrickie
Multicomptes : Love game gold member ; Aura ☾ Poupée russe ; Alaska

#Sam 3 Nov - 11:32Message
 

dear lucky star, i'm home

 
Nevaeh Baker  ϟ  Mason Marshall .

« Le Pembroke ouais j’connais. De réputation seulement... À Riverdale, tout l’monde sait à qui cet hôtel appartient. Je pense que c’est un bon choix pour toi. Il est sécure en tout cas… »  Voilà qui est rassurant. Bien que Mason n'ai peut-être pas mit les pieds à l'intérieur de cet hôtel d'appartements, il ressort que c'est un endroit sûr. Je me suis bien doutée qu'en sélectionnant cet endroit et en y mettant un tel prix je serai sûre de la sécurité de la bâtisse. Cela dit, avec tout ce qui est gang, guerre de l'immobilier, on ne sait jamais. Je me suis d'ailleurs déjà penchée sur la chose, le fait qu'on pourrait éventuellement tenter de me racheter mon bien tout juste procuré, mon centre de bien-être. Je me suis ainsi demandé si c'était une bonne idée de mettre mes valises dans le bâtiment où vivent les Lodge. Bien entendu, je ne sais pas tout de cette ville ou de cette famille, mais j'ai voulu me préparer à tout. A une éventuelle tentative de vouloir m'endormir avec de belles paroles pour récupérer mon Spa que visiblement j'ai réussi à acheter avant eux.  Je ne dis rien sur ces inquiétudes à Mason, rien n'a été fait, pour le moment je peux dormir sans m'inquiéter de ça.

J'ai droit à une jolie étreinte cette fois-ci, qui pourrait durer des heures que je ne serai sans doute pas comblée. L'odeur du pilote vient comme enivrer mes narines. Je pourrais rester là des heures, oui. Il me confirme qu'on ira prendre ces fameux milkshakes. J'en suis ravie. Ignorant à quoi sera confronté l'endroit renfermant ces délices, je me dis que dans tous les cas on aura le temps, je ne suis pas prête de repartir, je ne veux pas repartir. Je repense un peu à tout, là, de suite, dans les bras de mon allié. Je repense à Miami, aux glaces et milkshakes qui sont souvent de mise étant donné que la température y est haute. Je repense à ces moments partagés avec ma petite princesse. Je prends une inspiration, pour concentrer les sentiments que cela réveille, puis je tiens fermement le vêtement qui recouvre le torse de Mason. Au contact de son menton sur mon front je souris un peu. Si je ne me contiens pas je risque de ruiner ses vêtements de ma tristesse évacuée. « Neva’… c’n’est pas très grand chez moi mais, si t’as pas envie de restée seule, ma porte t’es toujours ouverte… » Finit-il par me dire. Non. Je n'ai pas envie d'être seule. Je voudrais même pas l'être une seule nuit de plus de toute ma vie. C'est idiot de penser que je ne serai plus jamais seule une seule nuit. Je ne pourrais pas monopoliser Mason autant de temps que toute une vie, c'est certain, et je ne suis pas certaine de vouloir accepter la présence de quelqu'un d'autre un jour, étant donné ce qui s'est passé avec mon ancien compagnon. Nous sommes deux âmes blessés, Mason et moi. Deux âmes perdues, qui ont peut-être chacun perdu foi en la relation amoureuse aussi. Pour des raisons différentes nous sommes comme deux handicapés de ce sentiment là. Aussi, sa porte sera peut-être toujours ouverte pour moi, mais un jour je serai sans doute de trop. Je serre un peu plus son vêtement, puis je renifle un peu en sentant les larmes monter.

« Non.. Je n'ai pas envie d'être seule. »

L'image d'un lit vide dans un immense appartement m'effraie. L'image d'un appartement vide m'effraie. Je pense que cette journée, bien que je ne voudrais pas que ce moment dans les bras du pilote ne s'arrête, mérite bien d'avoir une fin. Mon cerveau aura tellement cogité que j'en aurai presque mal à la tête, et je ne compte pas le nombre de mouchoirs que j'ai pu utiliser pour tenter de virer définitivement les signes de ma détresse. Je prends une nouvelle inspiration sans bouger de ma place pour tenter d'essuyer un minimum mon visage.

« Merci. »






Heaven backwards
never wore so well that name, coz' i'm living hell~ byendlesslove.
http://godhatesus.forumactif.com/t453-nevaeh-sunshine-gal-feels-like-frozen#7281http://godhatesus.forumactif.com/t455-nevaeh-heaven-backwards-living-hell
Voir le profil de l'utilisateur Mason Marshall
aka Nimble fingers

avatar

Âge : 34 ballais
Genre : Masculin
Occupation : Mécano / Trafiquant de pièces auto-moto pour les Ghoulies
Quartier : Southside

Date d'inscription : 29/05/2018
Messages : 1921
Points : 6387
Avatar : Joseph Gilgun
Crédits : av (c) lux aeterna / si (c) kss


#Mar 6 Nov - 17:51Message
Proposition sincère. Proposition faite donnant naissance à une réaction humaine. Réveillant sans doute la souffrance à laquelle la proposition faisait écho. Neva renifle et serre le t-shirt du pilote. Réponse donnant confirmation à ses doutes, le pilote s’en veut un peu d’avoir remué ces émotions… mais il est là. Il sera toujours là. Il espère juste que le fait de se voir, ne condamnera pas ses ressentis. Parce qu’il est la béquille dont elle a besoin, il se dit que peut-être, il garderait cette image qu’ils encrent sur sa peau en ce moment… Conséquence, l’association. Si Neva’ associe son chevalier servant à sa douleur, sans doute qu’elle ne pourra peut-être jamais passer au-dessus tant qu’il sera là… En attendant de voir comment elle s’en sort, et comment sa situation évolue, Mason restera là pour l’aider à surmonter.

« Non.. Je n'ai pas envie d'être seule. » Il l’emmènerait donc chez lui, après leur repas… Sa couchette n’est pas bien grande, mais suffisante pour deux personnes. Quoi qu’il en soit, il lui laisserait la place volontiers ! Murmure suffisant pour décrocher un baiser protecteur sur le front de son amie. Elle inspire. Mason ne peut voir son visage, mais il se doute que l’émotion est là. Elle lui répond un « Merci. » Simple. Mot avançant déjà la reconnaissance dont elle va faire preuve. Reconnaissance mutuelle silencieuse. Remerciement précoce, vu la situation dans laquelle elle va plonger, si le pilote reste trop longtemps à proximité…

Maigre consolation, Mason essaye de faire diversion, tentant de chasser la lourdeur naissante dans l’esprit de Neva’. Il lui dit doucement :

« Si tu veux avoir une chance de gagner ton pari sans tomber malade, il faut qu’tu manges tant qu’c’est chaud… »

Dit-il, essayant de gagner un contact visuel.

« Ou alors tu déclares forfait et on embarque le reste pour la maison. »

Ajouta-t-il, essayant peut-être de gagner le pari en avance… Sous-entendu sifflé qu’elle n’aurait sans doute plus faim et qu’il aurait probablement gagné son pari, à une demi-assiette de la fin ! Un sourire en coin s’affiche sur le visage du pilote. Jeu évident du détournement d’attention. Il ne la laissera pas sombrer. Il ne lui laisser pas le temps de se tourmenter. Avec elle, il posera les premières fondations de sa nouvelle vie ici.
(c) kss



http://godhatesus.forumactif.com/t160-nimble-fingers-mm#1650http://godhatesus.forumactif.com/t166-nimble-fingers#1706
Voir le profil de l'utilisateur Nevaeh Baker
Modo ☾ dove & grenade

avatar

Âge : 28 ☾
Occupation : Spa praticienne ☾ Coach de vie , humaniste ☾ boxe
Quartier : Northside

Date d'inscription : 16/09/2018
Messages : 664
Points : 817
Avatar : Yulia ☾ Enrickie
Multicomptes : Love game gold member ; Aura ☾ Poupée russe ; Alaska

#Ven 9 Nov - 19:43Message
 

dear lucky star, i'm home

 
Nevaeh Baker  ϟ  Mason Marshall .

Je ne veux pas passer mon temps à pleurer sur mon sort, mais c'est tout de même plus fort que moi, l'émotion me revient un peu trop facilement. On ne pourra pas me le reprocher, surtout pas Mason. Ce baiser sur le front, il ravive tout de même mon sourire. Cela dit, ses paroles le font grandir davantage. « Si tu veux avoir une chance de gagner ton pari sans tomber malade, il faut qu’tu manges tant qu’c’est chaud… » Je relève la tête pour le regarder, essuyant mon visage, tout de même, puis je ris un peu à la suite de ses dires. « Ou alors tu déclares forfait et on embarque le reste pour la maison. » Hors de question d'admettre une défaite. Je jette un coup d'oeil sur le reste de mon repas, j'ai mangé plus de la moitié, c'est déjà pas mal. Je ne dis pas un mot, et je m'assieds convenablement, même si j'étais bien au chaud dans les bras du pilote. Une fois bien installée je récupère mon hamburger pour pouvoir le terminer, doucement, silencieusement. Je ne me presse pas. Je prends un peu de soda, je fais des pauses, je tire la langue à Mason, puis je reprends. Finalement je repose le petit bout qu'il me reste, puis je récupère la fin de ma boisson.

« Je compte finir, parce que je peux pas manquer l'occasion de te voir débarquer pour une prestation.. De mon choix. »

Oui, parce qu'il s'imaginait débarquer, et l'idée ne devait pas l'enchanter. En plus de cela, il ne m'a rien imposé comme prestation, ainsi je pouvais faire absolument tout ce que je souhaitais. Bien entendu, je n'allais pas être bien méchante, mais rien que le fait de lui rappeler que je pouvais bien être un peu sadique m'amusait.

« Ensuite on rentre.. A la maison. »

Je lui offre un sourire et je termine mes frites, histoire de finir avec la meilleure chose, ce burger bien trop gros pour moi. Non je ne vomirais pas, j'en suis certaine, j'aurai peut-être mal à l'estomac, quoi que, vu ce que je mange ces derniers temps, ça pourra pas me faire de mal, même si des douleurs viennent, je suis certaine que mon corps me remerciera. Dernière bouchée avalée, je m'essuie la bouche à l'aide des serviettes disposées sur le plateau et je récupère une expression enfantine pour narguer Mason. Il m'avait regardé manger silencieusement, il avait peut-être vu ça comme sa défaite approchant, et finalement, je crois que même le serveur au loin n'en croit pas ses yeux.

« Bon.. Faut juste que j'évite de faire des bruits peu glamours à cause du soda.. »

Oui, l'idée que je puisse juste roter ou autre devant Mason ne m'enchante pas, déjà qu'il vient de me voir avaler un repas d'ogresse, je ne vais pas continuer dans une lancée aussi barbare. A mes yeux. Je baille légèrement, cachant ça à l'aide de ma main, puis c'est un sourire doux et léger qui prend place sur mon visage.

« On peut aller dormir ? »






Heaven backwards
never wore so well that name, coz' i'm living hell~ byendlesslove.
http://godhatesus.forumactif.com/t453-nevaeh-sunshine-gal-feels-like-frozen#7281http://godhatesus.forumactif.com/t455-nevaeh-heaven-backwards-living-hell
Voir le profil de l'utilisateur Mason Marshall
aka Nimble fingers

avatar

Âge : 34 ballais
Genre : Masculin
Occupation : Mécano / Trafiquant de pièces auto-moto pour les Ghoulies
Quartier : Southside

Date d'inscription : 29/05/2018
Messages : 1921
Points : 6387
Avatar : Joseph Gilgun
Crédits : av (c) lux aeterna / si (c) kss


#Ven 9 Nov - 22:59Message
À ses murmures destinés à la reconcentrer sur le pari, elle s’écarte, souriante, essuyant son visage. Il la devine amusée par ses propos. Elle regarde son assiette à moitié entamée. Sans dire un mot, elle se redresse, s’assoit convenablement et attaque la suite… Mason la laisse faire, la libérant de son emprise consolatrice. Un sourire en coin, il se demande bien si elle est réellement capable de terminer tout ça… ! Mangeant ses pommes frites lentement, il observe sa défaite s’approcher à petites bouchées… Telle une marathonienne, elle fait preuve d’endurance, s’économisant et ne manquant pas de faire de temps en temps une langue au pilote qui en rit.

« Je compte finir, parce que je peux pas manquer l'occasion de te voir débarquer pour une prestation.. De mon choix. » Il rit de bon cœur… Mais il rit jaune quand même… Il s’imagine déjà être dans cet endroit, le plus mal à l’aise possible ! Il pose son soda sur la table, attrape sa tête entre ses mains et murmure…

« Qu’est-c’qui m’a pris… ?! »

Il regrette déjà. Il sent la défaite arriver… Il regarda l’assiette. Passe ses doigts dans ses cheveux. Maintient sa tête, comme si la réalité n’était pas possible… Elle n’a pas encore totalement fini… Il lui reste une toute petite chance de s’arrêter. Mais non. Elle ira jusqu’au bout ! Il le sait…

« Ensuite on rentre.. A la maison. » Dit-elle, souriante. Son sourire, Mason le prend comme une moquerie. Elle le nargue. Elle mange ses frites en le regardant. Il n’en croit pas ses yeux… Il préfère les cacher de cette scène de défaite cuisante !! Jamais il ne l’aurait soupçonnée capable d’avaler l’assiette qu’elle avait reçue… Jamais. Quoi que si, après s’être affamée pendant 3 ou 4 jours, peut-être que là, ça aurait été envisageable !

Elle l’aval. Elle l’aval, cette dernière bouchée ! Celle qui ruine toutes les chances du pilote, d’éviter le spa. Elle s’essuie la bouche, candide, enfantine et innocente. Elle le nargue de plus belle, dégustant sa victoire ! Dégustant la défaite de Mason ! Imaginant surement déjà ce qu’elle va lui faire… Il pose sa tête sur ses avant-bras, sur la table… L’ex taulard subit son échec… Il essaye d’imaginer le pire, pour s’y préparer… La surprise est bien trop écrasante. Comment c’est possible ?! Il se redressa, faisant un léger excès de zèle il s’exprima :

« Mais comment c’est possible ?! … Sans déconner, t’aurais pu t’cacher derrière tellement c’tait énorme !! … Avoue ! T’as rien mangé depuis une semaine… »

S’exclamât-il d’une voix plus aigüe par la surprise, mais sans crier pour éviter de se faire trop remarquer… Mason, mauvais perdant… Sa question n’en n’était pas vraiment une… C’était surtout pour exprimer le degré d’improbabilité de la chose… !

« Bon.. Faut juste que j'évite de faire des bruits peu glamours à cause du soda.. » Il en rigole et d’un geste de la main, il lui fit comprendre que ça ne le gênait pas. Surtout après ça ! « On peut aller dormir ? » Ajoute-t-elle, après avoir caché un petit bâillement discret. Il la scruta du regard. Épaté ou dégouté, il ne sait pas trop… Après ce qu’elle venait d’enfourner, c’était clair qu’elle allait bien dormir… ! Regardant vers le serveur, il lui fit signe de la main pour qu’il vienne débarrasser et apporter l’addition. Visiblement, il fut tout aussi étonné que Mason quant à l’appétit de la jeune blonde… Mason paya le garçon, laissa un pourboire et sortit de la banquette sans dire un mot…

Sortant du fastfood, il s’alluma une cigarette… Il râlait, silencieusement et un peu exagérément aussi… Mais il avait parié. Il avait perdu. Il assumerait… En attendant, il faut qu’il digère la défaite et Neva’, son menu…

Entrant tous deux dans la voiture, il soupira et lui demanda avant de démarrer :

« Alors ? … J’imagine que tu fourmilles déjà d’idées là non ?... À quoi j’dois m’attendre ? »

Lui demanda-t-il sur un faux ton de reproche, en espérant avoir une petite réponse ou une piste d’idée, histoire de se préparer mentalement… Mais la connaissant, elle va très certainement garder ça pour elle ou rester le plus vague possible, histoire qu’il puisse bien gamberger jusque-là…

(c) kss



http://godhatesus.forumactif.com/t160-nimble-fingers-mm#1650http://godhatesus.forumactif.com/t166-nimble-fingers#1706
Voir le profil de l'utilisateur Nevaeh Baker
Modo ☾ dove & grenade

avatar

Âge : 28 ☾
Occupation : Spa praticienne ☾ Coach de vie , humaniste ☾ boxe
Quartier : Northside

Date d'inscription : 16/09/2018
Messages : 664
Points : 817
Avatar : Yulia ☾ Enrickie
Multicomptes : Love game gold member ; Aura ☾ Poupée russe ; Alaska

#Sam 10 Nov - 11:14Message
 

dear lucky star, i'm home

 
Nevaeh Baker  ϟ  Mason Marshall .

J'ai réussi à terminer, et j'en suis toute aussi étonnée que Mason ou bien que le serveur. Mason n'est pas seulement étonné, d'ailleurs. « Mais comment c’est possible ?! … Sans déconner, t’aurais pu t’cacher derrière tellement c’tait énorme !! … Avoue ! T’as rien mangé depuis une semaine… » A voir son comportement, son regard, je ne peux pas contenir ma joie, oui, je jubile presque parce que j'ai réussi à battre mon ami. Il ne croyait pas en mon appétit, en moi sans doute un peu, mais pas au fait que mon estomac supporterait autant de nourriture. Une fois le repas payé je remercie tout de même le pilote pour l'invitation, ça va de soi. Il ne dit plus rien. Je me lève tranquillement pour le suivre, et je l'observe fumer sa cigarette en ronchonnant. Ce qui n'aide pas vraiment, c'est les rires que ça me procure, oui, je crois bien que je suis un peu trop expressive à ce niveau là. Je me rapproche de cet homme râlant sur sa défaite puis je viens embrasser sa joue, tant bien que mal.

« Je te paierai quand même un milkshake, promis. »

Je m'efforce de ne plus rire, mais mon sourire reste bel et bien présent, malgré tout. On finit par rejoindre le véhicule du pilote, et c'est alors qu'il essaie de dénicher quelques informations, pas trop subtilement non plus. « Alors ? … J’imagine que tu fourmilles déjà d’idées là non ?... À quoi j’dois m’attendre ? » Il le sait, que je ne dirai rien, qu'il ne saura ça que le jour venu, le jour de la torture pour lui, mais qui je l'espère, ne le sera pas tant. Je ne compte pas lui infliger d'horribles souffrances non plus.

« Des idées, oui, j'en ai pleins ! » Ais-je répondu d'un ton enjouée, alors que le poids de la défaite et surtout de ma récompense commence à se sentir sur son expression. Il sait tout de même qu'il peut me faire confiance, un peu. Bien qu'on ai passé peu de temps ensemble physiquement, je lui ai toujours témoigné de la douceur.

On finit par prendre la route, et je chantonne doucement, regardant le peu de paysage accessible à travers la vitre. On approche de Riverdale. J'aperçois finalement le panneau. Signe qu'on a atteint le point de départ de ma nouvelle vie. Il y a quelques gens qui traînent mais pas trop, ils ne font pas attention à nous en tous les cas. Petit à petit on arrive dans un endroit où quelques mobil-home ont prit place. Ce n'est pas très grand, oui, mais ça sera amplement suffisant pour moi. Malgré tout je ne suis pas remplies de manières digne des petites bourgeoises qui me servaient de voisines à Miami. Non. Je descends de la voiture une fois que nous sommes garés, puis je la contourne pour finalement attendre Mason.

« Je laisse mes affaires dans la voiture ? Je pense que je vais mettre trop de temps à trouver de quoi dormir.. Là.. »

Je n'imagine même pas tenter de trouver un t-shirt à l'intérieur d'une valise qui serait convenable pour dormir, je ne sais même plus dans quelles affaires j'ai mis quoi. J'imagine que je peux garder mon t-shirt actuel, enfoui sous mon pull, ou que le pilote pourra m'en prêter un, au choix, et là j'aurai l'air d'une petite amie voleuse d'affaires personnelles, mais ça n'est pas bien grave, peut-être même que ça m'ira bien. Quoi qu'il en soit, je patiente tranquillement.






Heaven backwards
never wore so well that name, coz' i'm living hell~ byendlesslove.
http://godhatesus.forumactif.com/t453-nevaeh-sunshine-gal-feels-like-frozen#7281http://godhatesus.forumactif.com/t455-nevaeh-heaven-backwards-living-hell
Voir le profil de l'utilisateur Mason Marshall
aka Nimble fingers

avatar

Âge : 34 ballais
Genre : Masculin
Occupation : Mécano / Trafiquant de pièces auto-moto pour les Ghoulies
Quartier : Southside

Date d'inscription : 29/05/2018
Messages : 1921
Points : 6387
Avatar : Joseph Gilgun
Crédits : av (c) lux aeterna / si (c) kss


#Sam 10 Nov - 12:39Message
Un baiser sur la joue en guise de pardon. « Je te paierai quand même un milkshake, promis. » Elle essaye de ne plus rire, mais ça ne marche pas vraiment… Plus elle rit, plus Mason râle… équation élémentaire. Mais le voir rire et sourire le rassure et l’apaise. Au moins, elle ne pense pas trop à son passé. Sa mission est en cours de succès…

Ils ne trainent pas trop à l’extérieur et le pilote se permet de terminer sa cigarette à l’intérieur de l’habitacle, pour ne pas avoir trop froid.

À sa question, elle lui répondit qu’elle avait plein d’idées ! Mason en était sûr. Il en était persuadé même… Elle ne manquerait pas d’imagination pour faire ce qu’elle veut de lui, comme promis. « Des idées, oui, j'en ai pleins ! » Avait-elle répondu d’un ton enjoué qui lui écrasa les tripes… Il s’y attendait, mais l’entendre ne faisait que confirmer ses soupçons… Une grimace de souffrance vint plisser son visage, trahissant les pires images qui pouvaient lui passer à l’esprit ! Quoi qu’il soit, il savait au plus profond de lui qu’il pouvait lui faire confiance. Parce que jamais elle ne lui ferait de mal… Mais ce qu’il redoutait surtout, c’était le malaise qu’il allait pouvoir ressentir. L’inconnu de cette expérience…

Arrivés au Sunnyside Trailer Park, Mason se gare devant son mobil-home. Le trajet n’avait pas été bien long… Le pilote avait déjà un peu honte du taudis qu’il devait présenter à Neva’… Mais il n’avait pas eu mieux à sa sortie de prison. Tout avait été calculé par son père, pour qu’il puisse crédibiliser sa nouvelle identité… Personne ne devait chercher d’où il venait réellement. Personne ne devait se douter qu’il était le fils d’un riche homme d’affaire du comté. Personne ne devait se douter qu’il était un Williams en réalité… Un mobil home en rade lui avait été offert. Un travail, un poste et un trafic à gérer pour gagner sa croûte et pour survivre… Cela ne faisait qu’un mois qu’il habitait ici et l’aménagement n’était pas encore totalement terminé, même s’il n’avait pas beaucoup d’affaire… Beaucoup d’outils, beaucoup de pièces, quelques morceaux de carcasses viennent décorer l’extérieur de refuge de fortune…

« Je laisse mes affaires dans la voiture ? Je pense que je vais mettre trop de temps à trouver de quoi dormir.. Là.. » Lui demanda-t-elle une fois dehors. Il lui répondit automatiquement :

« Ouais t’en fais pas… J’vais t’prêter quelques trucs. »

Dit-il, tout naturellement.
Oui, il était un peu mal à l’aise, mais il lui avait proposé son refuge et il était tel qu’il est. Ceci dit, dans sa dernière lettre, il lui avait un peu décris l’endroit alors, elle ne devait pas être trop surprise… Ce qui était certain, c’était que ça changeait fondamentalement du Pembroke !

À l’intérieur, pas beaucoup de décoration. Pas tellement de bordel non plus… Mason n’est pas un adepte du nettoyage alors, moins il y a, mieux c’est… Un peu de linge sale traine par terre. Une tasse ou deux sont dans l’évier. La poubelle trahis sa malbouffe industrielle qu’il fait chauffer au micro-onde, parce que la cuisine et lui n’ont jamais su s’entendre… Il sait faire du café et du thé. Mais même les pâtes ont une dent contre lui. Il est une catastrophe. Un danger ambulant ! Il préfère éviter de tenter le diable et de foutre le feu au seul toit qu’il a au-dessus de la tête alors… Puis il y a un cendrier presque plein, avec une bouteille d’alcool et un verre qui occupent l’espace d’une micro-table-basse… Ils trahissent des fins de journées plutôt difficiles.

Il ouvre une armoire pour attraper un t-shirt et un jogging bien pliés, qui sentent un peu la lessive bon marché. Il les lui tend en disant :

« Taille unique ! J’suis sûr qu’ça t’ira à la perfection ! Dit-il, en souriant un peu moqueur… Là c’est la douche avec un évier, et là les toilettes. Indiqua-t-il. Bon, même si ce n’était pas réellement nécessaire, vu la grandeur du lieu… Tu peux t’changer à ton aise, j’vais rester d’ce côté. »

Lui dit-il en lui montrant la partie cuisine-salon. La couchette était de l’autre côté et une fine porte permettait de faire la séparation. Ça lui permettrait de se changer à son aise… Quant à Mason, il enleva sa veste, son écharpe et l’accrocha rapidement. Une nouvelle cigarette allumée, il s’installa dans un des deux petits fauteuils face à la micro-table-basse…

(c) kss



http://godhatesus.forumactif.com/t160-nimble-fingers-mm#1650http://godhatesus.forumactif.com/t166-nimble-fingers#1706
Voir le profil de l'utilisateur Nevaeh Baker
Modo ☾ dove & grenade

avatar

Âge : 28 ☾
Occupation : Spa praticienne ☾ Coach de vie , humaniste ☾ boxe
Quartier : Northside

Date d'inscription : 16/09/2018
Messages : 664
Points : 817
Avatar : Yulia ☾ Enrickie
Multicomptes : Love game gold member ; Aura ☾ Poupée russe ; Alaska

#Dim 11 Nov - 1:03Message
 

dear lucky star, i'm home

 
Nevaeh Baker  ϟ  Mason Marshall .

C'est une confirmation de sa part. « Ouais t’en fais pas… J’vais t’prêter quelques trucs. » Mason a l'air mal à l'aise, oui, comme presque honteux de devoir me montrer cet habitat qu'il m'avait déjà décrit. Je connaissais ses mots par cœur, je pouvais situer chaque chose à l'intérieur excepté les affaires qui traînent dans un endroit, puis dans un autre. Toujours souriante je suis le pilote à l'intérieur. C'est certain, c'est bien cet endroit. C'est sans aucun doute différent de mon futur appartement, mais je n'en ai que faire. Je ne veux absolument pas que Mason pense que ça n'est en rien digne de m'accueillir. Dans l'idée de le rassurer je pose une main sur son épaule avant que mon autre main retrouve la deuxième. Ainsi je peux lui faire face. Je sais bien qui il est, que Mason n'est pas son prénom, et Marshall n'est pas son nom. Ca n'empêche que peu importe l'endroit où il m'aurait emmené, j'en aurai été conquise.

« Hé. » Dis-je pour pouvoir avoir son attention, il est un peu plus grand que moi quand même, un peu.. Beaucoup. Pas énormément. « C'est parfait. Je suis contente, c'est comme je le pensais, et ça me va parfaitement. Alors efface moi cette petite bouille, t'es beaucoup plus beau quand tu souris, ou quand tu viens de perdre un pari.. »

Histoire de détendre l'atmosphère, j'essaie de le faire rire. J'ai espoir que ça marche. Il me tend ensuite les affaires qu'il récupère tout en les regardant ensuite. « Taille unique ! J’suis sûr qu’ça t’ira à la perfection ! Là c’est la douche avec un évier, et là les toilettes. Tu peux t’changer à ton aise, j’vais rester d’ce côté. » Il rit. Petite victoire personnelle, bien que ça ne soit pas tant par ma faute, plus par l'idée de me voir dans un jogging peut-être un peu trop grand. Je ne dis rien, je lui tire la langue et je vais dans le coin des sanitaires pour pouvoir me changer tranquillement. Dans mon intimité je profite d'un moment pour apercevoir mon visage dans le miroir. Cette fatigue visible désormais. Me disant que ça ne le dérangerait peut-être pas, je me lave un peu le visage, pour ensuite m'attacher les cheveux avec un élastique qui m'accompagnait au poignet. Je n'imagine même pas de quoi j'ai l'air dans l'ensemble. C'est confortable, au moins. Une fois « prête » je quitte cette espace intimiste pour aller ranger mes affaires sur le deuxième fauteuil, croisant rapidement le regard de mon ami.

« C'est un peu trop aguicheur, je le sais bien.. Je vais essayer de ne pas trop te séduire, promis. »

C'est dans un nouveau rire et avec une petite pointe d'ironie que je me permets de commenter moi-même mon allure actuelle. Sans plus tarder, je contourne la micro-table-basse pour aller passer une main dans les cheveux du pilote, venant embrasser sa joue.

« Je ne tiens plus debout.. A tout de suite. »

Il peut le voir, j'ai pu le voir dans la glace, je suis épuisée. Si je ne m'allonge pas je risque de tomber de fatigue, là, de suite, et je m'écraserai sur lui, ou sur ses chaussures. Ca n'est pas envisageable. Un dernier bisou offert sur sa pommette, je file jusque la couchette pour pouvoir m'y installer, confortablement. Le jogging aidait déjà à ce que je me réchauffe, mais la couverture est d'autant plus agréable. Il fait un froid de canard pour une fille qui a l'habitude de se balader en short toute l'année. Téléphone en main pour vérifier mes derniers mails reçus, je le mets ensuite en mode avion avant de le poser où je peux, puis je me recroqueville sous les draps pendant que Mason profite d'un nouveau bâtonnet de nicotine.






Heaven backwards
never wore so well that name, coz' i'm living hell~ byendlesslove.
http://godhatesus.forumactif.com/t453-nevaeh-sunshine-gal-feels-like-frozen#7281http://godhatesus.forumactif.com/t455-nevaeh-heaven-backwards-living-hell
Voir le profil de l'utilisateur Mason Marshall
aka Nimble fingers

avatar

Âge : 34 ballais
Genre : Masculin
Occupation : Mécano / Trafiquant de pièces auto-moto pour les Ghoulies
Quartier : Southside

Date d'inscription : 29/05/2018
Messages : 1921
Points : 6387
Avatar : Joseph Gilgun
Crédits : av (c) lux aeterna / si (c) kss


#Lun 12 Nov - 12:10Message
« Hé. » Dit-elle, attirant l’attention de Mason qui s’arrêta un instant face à sa protégée. « C'est parfait. Je suis contente, c'est comme je le pensais, et ça me va parfaitement. Alors efface moi cette petite bouille, t'es beaucoup plus beau quand tu souris, ou quand tu viens de perdre un pari.. » Il rigole sur le coup. Elle est adorable avec lui. Comme lui, elle le fait rire pour éviter de trop penser à ces boulets du passé. Et ça marche !

Le temps qu’elle se change, Mason était en train de se dire que c’était la première fois qu’il ‘recevait’ quelqu’un dans ce mobil home, dans ce refuge… Des gens sont déjà venus le voir ici, certes, mais jamais ils n’ont passé le pas de la porte. En général, on venait le voir pour des réparations, des conseils, des bagarres, des sorties,  des leçons de conduite alors, forcément, ça se passe en extérieur ! Assis dans son fauteuil, fumant, regardant vers un tiroir d’une armoire qui n’était pas très loin… Tiroir au contenu secret. Tiroir inviolable qui renferme les preuves de son passé. Ou en tout cas, un sérieux indice, fait d’argent et d’or.

Nevaeh sort de ce qui lui sert de salle de bain et range ses affaires dans le fauteuil en face du pilote : « C'est un peu trop aguicheur, je le sais bien.. Je vais essayer de ne pas trop te séduire, promis. » Mason lâcha un petit rictus à ses paroles, en même temps qu’elle. Ensuite, elle vint passer sa main dans les cheveux du pilote, déposant un bisou sur sa joue. « Je ne tiens plus debout.. A tout de suite. » Lui confia-t-elle. Mason lui répondit la même chose, insinuant qu’il terminait sa cigarette puis qu’il irait se coucher également. Elle était épuisée et ça se voyait. Il ne la tiendrait pas éveillée. Il voulait qu’elle se repose et qu’elle se requinque… Tout ce qui ennuyait le pilote pour l’instant, c’était qu’il n’avait rien à lui proposer pour le petit dej’ demain matin, à part du thé ou du café… Il ne mange toujours pas le matin. Enfin si, mais pas chez lui. Au garage, il s’enfile à peu près l’équivalant de 2 repas ! Oui, c’est un goinfre… Mais comme il ne sait pas cuisiner, et bien il préfère manger à l’extérieur. Un p’tit dej’ œufs, bacon, pain, –  dans des proportions un peu exagérées – et c’est parti !

Après 5 minutes, Mason écrasa son mégot de cigarette… Il se leva, enleva son t-shirt qu’il remplaça par un autre, un peu déchiré à l’encolure. Il enleva ensuite son pantalon, qu’il remplaça par un autre jogging, le même que celui que porte Neva’. Quand on passe un séjour en prison, on perd tout ce qu’il reste de pudeur. De faite, se déshabiller et se rhabiller dans la même pièce que quelqu’un d’autre, c’est devenu un mécanisme. Un fait qui ne relève plus de l’attention. On n’y pense même plus…

Il vint se coucher à côté d’elle, prenant bien soin de ne pas trop bouger pour ne pas la réveiller si toute fois, elle s’était déjà endormie… Elle était de dos. Il regarda ses cheveux attachés. Neva’ sentait bon. Pas comme lui, portant constamment cette odeur de moteur, d’huile brûlée, d’essence, de cigarette et de transpiration… Elle était une fleur à ses yeux. Puis, empreint d’une nostalgie, il ferma les yeux et passa un bras autour de son ventre. Pas de façon perverse, il était derrière elle, emboités. De sa longueur, il était dans une position – encore une fois – de protection. Ayant à nouveau son parfum dans le nez, il s’endormi rapidement, la conscience tranquille de l’avoir près de lui, afin de mieux veiller sur elle…

(c) kss



http://godhatesus.forumactif.com/t160-nimble-fingers-mm#1650http://godhatesus.forumactif.com/t166-nimble-fingers#1706
Contenu sponsorisé

#Message
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quel personnage de Lucky Star êtes-vous?
» Lucky Star
» Lucky Star~~~~
» Les personnages les plus inutiles
» Demandes de partenariats
dear lucky star, i'm home ☾ ft. Mason
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Design par 2981 12289 0 | Codages par 2981 12289 0 et YOU_COMPLETE_MESS