Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Suite au dernier évent, il y a quelques changements
n'hésitez pas à aller voir la chronologie et le contexte !
Si t'aimes le suspens, les surprises et que tu veux un RP en plus,
viens t'inscrire à la loterie RP, nous avons besoin de participants pour lancer les jeux ! ♥
N'hésitez pas à privilégier les groupes autres que Renegade,
ces derniers sont en surnombre par rapport au autres !

Hey, how are you? | ft. Nevaeh Baker
Voir le profil de l'utilisateur Fp Jones
Another Brick in the Wall

avatar

Âge : La quarantaine
Genre : Masculin
Occupation : Serveur chez Pop, mais surtout leader des Southside Serpents
Quartier : Southside

Date d'inscription : 14/10/2018
Messages : 231
Points : 535
Avatar : Skeet Ulrich
Crédits : 2981 12289 0 [ Signature ]



Here's the thing about snakes. You don't step on them, they got no reason to bite.


#Lun 15 Oct - 14:57Message
Hey, how are you? Nevaeh x FPExténué par la situation, je commençais à ne plus en voir le bout. Je ne voyais pas de fin à cette histoire, surtout que j’avais l’impression que tout empirait. Jellybean était arrivé en ville, même si j’étais content de voir ma fille, ce n’était pas cette situation que j’espérais pour elle. Je ne savais pas comment juger les événements pendant la dégradation du Pop's Chocklit Shoppe. Grâce à Claire, ma fille n’avait rien, mais c’était sans doute elle qui était visée. Il fallait que je découvre le tireur, même s’il y a beaucoup de chance que ce soit un Ghoullies. En réalité, cette personne aurait pu vouloir que la situation avec eux s’aggrave, sans pour autant en faire partie. J’étais un peu perdu, mais je devais garder la tête sur les épaules. J’étais fatigué, mais je ne pouvais rien lâcher. La sécurité de Jellybean en dépendait, sans doute même celle de Jughead. Ce qui était surprenant, c’était que ma fille n’était pas arrivée depuis longtemps, était-ce un hasard ? Ou au contraire, les Jones étaient visés? Je ne savais pas, il y avait beaucoup trop peu d’informations pour l’instant. Je commençais à avoir mal à la tête, j’avais besoin de prendre quelques minutes de pauses. Pour pouvoir souffler sans penser à toute cette histoire, je garais la voiture au niveau d’un parc. Une fois à l’extérieur, je me dirigeais vers un banc pour pouvoir m’y affaler. Posé contre le dos du banc, je laissais tomber ma tête en arrière, les yeux clos. Je restais dans cette position pendant quelques minutes, avant que mon attention soit attirée par du bruit. Je relevais mon visage, afin de regarder autour de moi.

Alors que mon regard se perdait dans les alentours, je remarquais une jeune fille assise plus loin. Elle n’avait pas l’air dans un état très stable, même plutôt mauvais, à vrai dire. Je laissais échapper un soupir, elle ne faisait pas partie des serpents, donc je n’avais aucune raison de l’aider. Je restais donc sur place, mais je ne pouvais pas décrocher mon regard d'elle. Elle me faisait penser à moi, quand j’avais sombré dans l’alcoolisme. C’était bizarre, elle était comme mon ancien moi. Cette pensée, me faisait à nouveau soupirer. Après quelques minutes, je me levais finalement avant d’avancer vers la blonde. Je m’approchais d’elle, pour finalement m’arrêter devant le banc qu’elle occupait. Je restais silencieux pendant quelques secondes, puis je prenais finalement la parole, d’un air un peu blasé.

« Tu vas bien ? Tu ne devrais pas faire cela, surtout à ton âge. »

J’avais directement remarqué la bouteille, donc cela me confortait dans mon avis sur sa situation. Je laissais échapper un énième soupir, je ne savais que trop bien, les problèmes que cela pouvait apporter surtout pour son entourage. Bien que je ne connaissais pas sa situation, elle était très jeune. Surtout, que malgré ce qu’il nous présente, en réalité, l’alcool ne permettait pas d’échapper à ses soucis. Je savais qu’elle allait sûrement m’envoyer bouler, mais je venais finalement m’asseoir à côté d’elle, en gardant, une certaine distance. Mon regard restait posé sur sa personne, on pouvait remarquer une certaine bienveillance dans celui-ci. Peut-être était-ce parce qu’elle me faisait penser au moi qui avais détruit sa vie à cause de la même solution. Seulement, elle devait affronter ses démons, comme je l’avais fait.

« Je ne te connais pas, je ne connais pas ton histoire. Seulement, je peux te l’assurer, cela ne va pas éliminer les souvenirs ou la douleur. »

Je ne voulais pas la brusquer, peut-être l’aider un peu? Je ne savais pas trop, je ne comprenais pas mon geste. Pourtant, j’étais assis à côté d’elle et je ne bougeais pas de ma place. Mon regard fixé sur sa personne, j’espérais qu’elle me comprenne malgré l’alcool dans son organisme.
©️ YOU_COMPLETE_MESS



DO YOU REMEMBER, FP ? IN HIGH SCHOOL ?
YEAH, I REMEMBER ALICE BUT...
http://godhatesus.forumactif.com/t524-l-arrivee-du-leader-des-southside-serpents-terminee?nid=9#9192http://godhatesus.forumactif.com/t525-fp-le-leader-des-southside-serpents
Voir le profil de l'utilisateur Nevaeh Baker
Modo ☾ dove & grenade

avatar

Âge : 28 ☾
Occupation : Spa praticienne ☾ Coach de vie , humaniste ☾ boxe
Quartier : Northside

Date d'inscription : 16/09/2018
Messages : 664
Points : 817
Avatar : Yulia ☾ Enrickie
Multicomptes : Love game gold member ; Aura ☾ Poupée russe ; Alaska

#Dim 21 Oct - 16:14Message
 

Hey, how are you ?

 
Nevaeh Baker  ϟ  FP Jones .

L'heure qu'il est. Le temps qu'il fait. L'endroit où j'ai finis par atterrir. Le quartier dans lequel il se trouve. Le nom de l'homme présent non loin. Je n'ai aucune idée de la réponse à ses questions que je ne me pose même pas. Concentrée sur la douleur qui submerge mon être entier, sur la douleur qui s'estompe pour laisser placer au mal de crâne, à la hausse de ma température corporelle, je ne fais que récupérer petit à petit, le regard vide, des gorgées d'alcool récupéré plus tôt dans un vieux dépanneur peu commode. J'aurai bien pu ne pas m'en sortir, je crois qu'il a vu la détresse et qu'il a tenté de m'inviter, mais j'avais juste envie de ces bouteilles comme compagnons.

Je fixe finalement la balançoire vide grincer à chaque mouvement provoqué par un vent quelque peu violent. Assez pour me décoiffer, assez pour me décrocher un frisson. Je me recroqueville un peu plus, sur mon banc glacé par l'arrivée de l'hiver en trombe, puis je prends une autre bouteille puisque la première est vide à présent. J'entends des pas. J'entends plus rien. Je relève les yeux sans forcément comprendre ses premiers mots. J'arque un sourcil sans rien dire sur le coup, pas sûre d'avoir compris, et je le laisse s'installer sans le suivre du regard pour autant. « Je ne te connais pas, je ne connais pas ton histoire. Seulement, je peux te l’assurer, cela ne va pas éliminer les souvenirs ou la douleur. » Finit-il par ajouter. Cette fois-ci chaque mot a bien résonné dans mes tympans, j'ai pu comprendre le sens de sa phrase, et remarquer que son ton ne se voulait pas être agressif. Je récupère quand même un peu de liquide à migraines avant de poser la bouteille sur le sol, me concentrant pour qu'elle ne tombe pas.

« Non. Tu ne me connais pas, alors qu'est-ce que ça pourrait bien changer à ta vie que j'arrête de boire ? »

Je me tourne finalement vers cet homme qui, dans un geste de bonté, a voulu me venir en aide. Avec ou sans raison. Je sors une cigarette de mon sac, puis, je ne sais pas, c'est con, mais peut-être l'habitude, je lui en tend une. J'allume ce tube de nicotine avant de l'amener à mes lèvres. Je ne rajoute pas un mot, parce que je ne vois pas quoi dire de particulier. Je pars finalement à la recherche de mon téléphone, rien que pour voir l'heure qu'il est, mais impossible de mettre la main dessus... Prise d'une panique éphémère je me lève avant de regarder cet homme, sur le banc. Prise d'une colère stupide je fronce les sourcils.

« T'as sérieusement profité qu'une meuf s'isole pour boire pour lui piquer mon téléphone ?! »

Oui, les nerfs montent vite chez moi, et l'alcool, comment dire que ça n'aide pas des masses ?

« Cette ville est vraiment bizarre putain. Si on peut appeler ça une ville, rends-le moi de suite ! »

L'homme en face n'a pas réellement l'air de comprendre ce qu'il se passe, mais avec le taux de criminalité du coin, ça ne m'étonnerait même pas que ce soit habituel, assez pour qu'on ait l'air innocent à 100%. Je m'apprêtait à m'approcher de lui pour tenter de trouver mon appareil. Ouais. J'allais tout tenter pour récupérer cet outil diabolique, jusqu'à ce que je sente quelque chose vibrer dans ma poche arrière. Je couvre ma bouche rapidement de mes mains avant de reculer, me cassant la gueule sur le coup, tombant en arrière à cause d'un bout de roche sans doute.

« Dé.. Désolée. Ouais.. L'alcool ça aide pas du tout...»

Je passe une main dans mes cheveux avant de récupérer mon téléphone, histoire de voir l'heure, puis je le range à nouveau, j'ose même pas bouger du sol. Quelle honte. Quelle image ça donne de moi ? Mason encore, il a l'habitude, enfin, non, mais il sait. Lui, je le connais pas. J'aimerai me retrouver six pieds sous terre, vingt mille lieux sous les mers, disparaître sur le coup. Que cet homme cesse donc d'avoir de la peine, ou pire, de la pitié, pour ma personne.



Heaven backwards
never wore so well that name, coz' i'm living hell~ byendlesslove.
http://godhatesus.forumactif.com/t453-nevaeh-sunshine-gal-feels-like-frozen#7281http://godhatesus.forumactif.com/t455-nevaeh-heaven-backwards-living-hell
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Echange Charles Baker/ Himler Rebu autour du CEP
» Chet Baker
» Anyway… I know how to bite - Ambre Baker
» (M) SIMON BAKER ▬ un Père biologique désespéré
» Haïti - i-Votes :Spectaculaire remontee de Mirlande Manigat
Hey, how are you? | ft. Nevaeh Baker
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Design par 2981 12289 0 | Codages par 2981 12289 0 et YOU_COMPLETE_MESS